LCDH: Petry, Hoffman et Armia sont-ils les prochains à quitter?

Bon matin! Beaucoup d’action dans le giron du Canadien lors de la dernière semaine, mon texte hebdomadaire sera donc bien rempli! La date limite des transactions étant derrière nous, on peut donc affirmer que la « Phase 1 » du projet de Kent Hughes a été complétée. Et de très belle manière, disons le. Alors que plusieurs doutaient du fait qu’Artturi Lehkonen ne pouvait pas rapporter l’équivalent d’un choix de 1ere ronde en valeur marchande, le DG du CH y est allé de quelques coups de baguette magique pour en venir à soutirer le prometteur espoir Justin Barron (choix de 1ere ronde) ainsi qu’un choix de 2e tour à l’Avalanche du Colorado. Tout un retour!

On a tous été agréablement surpris du fait que Brett Kulak puisse rapporter un choix de 2e ronde (ainsi que William Lagesson et un choix de 7e ronde) au Canadien, choix qui, en plus, pourrait s’avérer être autour du 50e échelon au prochain repêchage. Ben Chiarot valait aussi son pesant d’or alors que les Panthers n’ont pas hésité à envoyer leur choix de première ronde au repêchage de 2023 (ainsi que Ty Smilanic et un choix de 4e tour) au CH et ce, sans même le « protéger », une pratique qui est de moins en moins courante dans le circuit Bettman.

Faut être honnête, les probabilités que les Panthers manquent les séries la saison prochaine sont extrêmement basses, mais on ne sait jamais ce qui peut arriver, quelques blessures à des joueurs-clé, un mauvais début de saison et ça peut vite basculer. Le meilleur exemple de ceci étant lorsque les Sharks ont échangé leur choix de 1er tour aux Sens en retour d’Erik Karlsson alors qu’ils faisaient les séries saison après saison. On connaît la suite, la déconfiture des Sharks s’est entamée et ce choix est devenu… Tim Stützle. Bref, on verra!

C’est donc une note quasi parfaite que l’on peut attribuer à Kent Hughes pour son travail lors de la date limite des transactions. Une phase 1 empreinte de succès. C’était par contre la partie la plus facile de son mandat alors qu’il devra maintenant voir à échanger des joueurs avec des années restantes à leur contrat comme c’est le cas pour Jeff Petry, Joel Armia, Mike Hoffman et autres.

Mais pour l’instant, on va leur laisser terminer la saison et je vais répondre à vos questions!

Sincèrement, j’ai été vraiment surpris que l’Avalanche laisse partir Justin Barron (et un choix de 2e ronde) dans une transaction pour Artturi Lehkonen. C’était évidemment une transaction remarquable pour le CH, mais après y avoir pensé comme il faut, je considère que c’est une très bonne transaction pour l’Avalanche aussi si on considère le « big picture » et qu’on ne s’arrête pas seulement aux valeurs marchandes. L’Avalanche est une équipe qui aspire aux grands honneurs, ils sont au premier rang dans la LNH et largement favoris pour représenter l’Ouest en finale de la Coupe Stanley, même si les Flames jouent de l’excellent hockey. Ils ont des canons offensifs, un excellent gardien, mais aussi une défensive impressionnante et profonde constituée de Cale Makar, Devon Toews, Samuel Girard, Bowen Byram (lorsqu’en santé), Josh Manson, Erik Johnson, Jack Johnson et Ryan Murray.

Les quatre premiers sont vraiment d’excellents défenseurs, sont tous jeunes et ont déjà prouvé qu’ils appartenaient à la LNH. L’avantage de bien repêcher et surtout, de repêcher le meilleur joueur disponible plutôt que de repêcher selon nos besoins, c’est que lorsqu’on développe une surabondance de joueurs à une position X, on se retrouve avec des munitions de qualité lorsque vient le temps de compléter une transaction pour améliorer une position de faiblesse.

L’Avalanche a un top 6 offensif incroyable, mais manquait un peu de profondeur sur son « bottom 6 ». Lehkonen amène cette profondeur à l’équipe et comme Barron jouait dans la Ligue américaine, ils ont été en mesure d’améliorer l’équipe à une position X sans détériorer une autre position. De plus, Lehkonen a toujours été bon en séries éliminatoires et a démontré qu’il était capable d’être l’homme des grands événements, étant celui qui a marqué le fameux « But de la St-Jean-Baptiste » pour propulser le CH jusqu’en séries éliminatoires.

Ceci dit, ta question est tout à fait légitime parce que c’est vrai qu’avoir des joueurs sur des contrats d’entrée est pratiquement une nécessité si les équipes veulent demeurer des puissances d’une saison à l’autre, mais Joe Sakic a décidé qu’il était all-in, que c’est là que ça se passait et il sera en mesure d’ajuster le tir à chaque saison morte, un peu comme le fait Julien BriseBois avec le Lightning présentement. Et par-dessus tout ça, il faut mentionner que Nazem Kadri, Andre Burakovsky et Valeri Nichushkin seront tous des joueurs autonomes sans compensation au terme de la saison alors qu’Artturi Lehkonen sera RFA, lui.

Personnellement, je n’ai rien entendu de tel et j’ai de la difficulté à croire que la LNH pourrait intervenir dans un dossier comme celui-ci alors qu’il se situe dans une zone grise. Aucun règlement n’empêcherait le CH de bouger le contrat de Shea Weber, comment pourraient-ils, de façon crédible, leur dire: « Vous êtes un gros marché et le contrat est gros donc vous ne pouvez pas réaliser la transaction, mais vous les Jets, pour Bryan Little, marché un peu plus petit et contrat un peu plus petit, ça marche! ».

Les règlements existent pour une raison. Agir à l’intérieur de ceux-ci, même si la situation est parfois ridicule, ne devrait jamais être accepté parce que sinon, ça enlève toute crédibilité au livre de règlement. Selon moi, la LNH n’aurait pas le choix d’accepter et n’aurait qu’à revoir éventuellement les paramètres d’un tel règlement, mais pour l’instant, tu ne peux tout simplement pas refuser une telle transaction de façon totalement subjective!

Bref, rien contre Monsieur Dangle, mais j’ai de la difficulté à croire cette histoire!

C’est certain que si j’étais Kent Hughes, je lâcherais un coup de fil au DG des Golden Knights pour voir s’il y a moyen de s’entendre sur les termes d’une transaction. Cependant, il y a beaucoup d’aspects qui rendent la chose peu plausible selon moi…

1) Des rumeurs ont circulé comme quoi les 10 équipes sur la « No Trade Clause » d’Evgenii Dadonov seraient les 7 clubs canadiens (donc le CH inclusivement) et les 3 clubs Californiens.

2) L’impact sur la masse salariale de Dadonov ne poserait pas vraiment problème au CH pour le restant de la saison (à moins que Price effectue un retour, là, il faudrait faire de la gymnastique!), mais il a une année supplémentaire sur son contrat à un salaire de 5,000,000$. Pour une équipe dans le contexte du CH, c’est beaucoup! Évidemment, si Dadonov accepte de lever sa clause de non-échange et que le CH reçoit un choix de 1ere ronde en retour, sachant qu’ils seront capables d’échanger quelques contrats cet été (Petry, Armia, etc.) c’est très tentant. C’est par contre très peu plausible que Dadonov accepte de lever sa clause de non-échange pour venir à Montréal parce que…

3) Il y a un règlement dans la LNH qui stipule que tu peux transiger un joueur après la date limite des transactions, mais ce joueur n’aurait pas le droit de jouer pour sa nouvelle équipe, autant en saison régulière qu’en séries. Et oui, je sais, plusieurs croient qu’il aurait le droit de jouer en saison, mais pas en séries, mais je vous garantis que ce n’est pas le cas. Ce serait aussi tout à fait injuste pour Dadonov de ne plus pouvoir jouer cette saison à cause d’une erreur administrative stupide de la part des Golden Knights. Vegas aurait l’air fou, mais la LNH également.

Pour ses raisons, je crois que c’est vraiment improbable que Dadonov soit échangé au CH pour le contrat de Weber!

C’est difficile à dire en ce moment parce que même si je suis convaincu que les trois seront des défenseurs réguliers dans la LNH un jour, c’est difficile d’évaluer où ils en sont réellement dans leur développement sans les avoir vus évoluer dans le plus compétitif des circuits. Je trouve également que c’est bien de laisser la chance aux recrues de s’épanouir dans la LNH dans un contexte où il y a peu de pression vue les attentes modérées envers la saison du CH, mais en même temps, je considère aussi qu’une « paire de recrues » n’est pas optimale.

C’est pourquoi c’est difficile en date d’aujourd’hui de faire des prédictions sur la brigade défensive du CH l’an prochain! On ne sait toujours pas si Jeff Petry va quitter le navire même si les chances sont très grandes et on ne sait également pas si Kent Hughes va opter pour signer un défenseur sur le marché des joueurs autonomes même si je peux vous confirmer qu’il a de l’intérêt envers Kristopher Letang et que cet intérêt est réciproque.

Je dirais que parmi les 3 joueurs, Barron est peut-être le plus près de faire le grand saut puisqu’il est en train d’acquérir de l’expérience au niveau professionnel alors que Guhle évolue toujours dans un circuit junior et Harris dans un circuit universitaire. C’est possible par contre que Jordan Harris s’amène très bientôt avec l’équipe et s’il démontre qu’il a sa place au sein de la LNH, on lui fera certainement une place.

Pour revenir à ce que je disais plus tôt par rapport à essayer de mettre une recrue avec un vétéran sur la même paire pour l’épauler dans son développement, ça risque d’être difficile chez le CH. Si tu veux mettre, exemple, Edmundson avec Barron… tu aides Barron dans un sens, mais dans un autre, ça fait en sorte qu’il devra probablement affronter les meilleures paires chez l’équipe adverse et probablement prendre trop de temps de jeu par rapport à sa capacité actuelle. Par exemple…

Edmundson-Barron
Romanov-Savard
Guhle-Harris

Je ne vois pas comment Barron peut être sur une première paire la saison prochaine. Et je vois difficilement comment tu peux faire jouer Guhle et Harris ensemble considérant que ce sont deux recrues. Et j’aime moins le « fit » Guhle-Savard et Romanov-Harris. Tout ça pour dire que, avec les 3 recrues dans l’alignement, je vois difficilement comment on peut arriver à quelque chose d’optimal, autant pour les joueurs que pour l’équipe. Il n’y aura donc probablement pas 3 recrues à la ligne bleue du CH pour débuter la prochaine saison!

Personnellement, Colin White ne m’intéresse pas outre-mesure. Je ne déteste pas le joueur, mais j’apprécie moins son contrat alors qu’il gagnera 4,750,000$ pour les trois prochaines saisons après celle-ci. Si le CH est en mesure de libérer un contrat dans une telle transaction (Armia ou Byron, exemple), c’est un pensez-y bien mais sinon, je passerais mon tour. Pour répondre à ta question, j’aimerais mieux conserver Christian Dvorak comme 2e centre même si, dans le meilleur des mondes, il serait le 3e centre du CH. Avec un peu de chances, le CH pourra repêcher Shane Wright, Logan Cooley ou Matthew Savoie dans quelques mois et le problème sera aussitôt réglé (même si Cooley ou Savoie ne joueraient probablement pas dans la LNH lors de la saison 2022-23).

Ceci dit, je ne déteste pas du tout Dvorak et je crois qu’il est capable de bien plus que ce qu’il a donné jusqu’à maintenant au CH. Sur 38 matchs cette saison, il en a joué seulement 4 sous les ordres de Martin St-Louis donc je lui laisse le bénéfice du doute pour cette saison. Il est excellent au cercle des mises en jeu, excelle au niveau de la défensive (oui, moins cette saison sous Ducharme, j’en conviens) et est capable de contribuer offensivement à la hauteur de 35-40 points par saison. C’est parfait pour un 3e centre. Lorsqu’il sera dans la bonne chaise, je crois que les partisans du Tricolore commenceront à davantage l’apprécier!

C’est une excellente question à laquelle il m’est très difficile de répondre. On a trop souvent vu un scénario où un joueur X connaît une saison grandiose, prolonge son contrat et l’équipe s’en mord ensuite les doigts! Probablement que l’agent de Pitlick voudra capitaliser sur l’excellente campagne de son client en lui dénichant un contrat à long terme, mais je crois que Kent Hughes est un DG trop intelligent pour tomber dans ce type de piège.

Je pense que le clan Pitlick aimerait obtenir un contrat d’environ 16 millions étalés sur 4 saisons puisque Pitlick deviendrait alors agent libre à 29 ans et serait libre de signer un contrat plus lucratif si son développement s’est poursuivi de belle façon, mais le CH tentera probablement d’obtenir un contrat d’un an pour pouvoir mieux évaluer l’impact de Pitlick sur sa formation et ainsi pouvoir lui octroyer un contrat sur de meilleures bases au terme de la saison 2022-23 où il serait encore RFA, pour la dernière année.

Le dossier Pitlick constitue effectivement un test intéressant pour Kent Hughes, mais rationnel comme il est, je ne crois pas qu’il tombera dans le panneau! Mais peut-être que la chose à faire serait réellement d’offrir un contrat à long terme à Rem Pitlick finalement, qui sait!?

Je ne suis pas certain si tu me demandes si je pense que ce serait une bonne chose qu’ils le soient ou si je pense qu’ils le seront donc je vais répondre aux deux options.

Personnellement, je crois qu’il est vraiment trop tôt pour que le CH abandonne sa phase de reconstruction (ou peu importe le mot que vous voulez utiliser). Kent Hughes vient d’effectuer de l’excellent boulot à la date limite des transactions en renflouant les coffres de choix au repêchage et d’espoirs intéressants, les jeunes joueurs qui sont déjà avec le CH (Caufield, Suzuki et Romanov, notamment) continuent de bien progresser et on peut constater avec l’arrivée de Martin St-Louis derrière le banc que le développement risque de prendre une coche chez le CH. Cependant, ce n’est pas le moment de croire que tout est bien et que le CH doit déjà passer à autre chose.

En plus d’ajouter un espoir top 5 (à moins d’un revirement de situation) dans le repêchage de 2022, le Canadien devrait vraiment tout mettre en place pour pouvoir en ajouter un également au repêchage de 2023. Connor Bedard et Matvei Michkov sont des espoirs qui peuvent changer le visage d’une franchise d’un seul coup, mais il y a également d’autres espoirs très intéressants dans ce repêchage, comme Adam Fantilli notamment. Si le Canadien peut continuer de terminer bas au classement pour 2-3 autres saisons, ce serait vraiment optimal. Si c’est seulement pour la prochaine saison, je peux vivre avec. Mais si on tente de repartir pour la gloire dès la saison prochaine en signant des agents libres à des contrats faramineux… ce serait précoce.

Pour ce qui est du plan de la direction, je crois qu’ils tenteront d’en signer quelques uns mais si et seulement si ils parviennent à échanger certains de leurs joueurs un peu plus âgés. On sait déjà que Jeff Petry et son 6,250,000$ pour 3 autres saisons risquent de quitter, donc je n’aurais pas de problème à ce que le CH octroie un contrat à Kristopher Letang si ça arrive. Joel Armia quittera probablement aussi cet été, même chose pour Mike Hoffman et si Carey Price est capable de revenir au jeu, je crois que l’on magasinera allègrement Jake Allen. Si le DG est en mesure de libérer quelques uns de ces contrats, alors oui, ils signeront probablement quelques agents libres!

Sincèrement, c’est très difficile de prédire qui du top 5 (outre Shane Wright, mettons) deviendra le meilleur joueur dans la LNH à moyen/long terme. Par contre, avec un choix top 5, le CH est assuré d’ajouter un espoir de très grande qualité à son bassin déjà bien garni. Je sais que c’est une opinion assez impopulaire, mais je suis de glace depuis longtemps sur mon 2e choix au repêchage même s’il a baissé dans certaines listes: Matthew Savoie. Même s’il a un petit gabarit, je crois que son potentiel offensif est énorme, peut-être bien le plus grand du repêchage.

Je ne serais pas étonné s’il devenait un joueur de 80 points dans la LNH un jour. Il évolue présentement au poste de centre, mais selon certains, c’est possible qu’il soit en mesure d’obtenir davantage de succès dans la grande ligue en étant muté à l’aile. Un petit bémol dans son cas, même si je crois que son potentiel offensif est énorme, je crois aussi qu’il y a une plus grande chance que d’autres espoirs qu’il ne parvienne pas à le réaliser entièrement une fois dans la LNH.

C’est un choix probablement plus risqué que Juraj Slafkovsky ou Logan Cooley, mais c’est un risque que je serais prêt à prendre, personnellement. Sinon, c’est difficile à dire pour le 3e rang, Cooley et Slafkovsky sont deux excellents espoirs, mais très différents dans leur style. Slafkovsky est un ailier imposant qui pourrait venir compléter à merveille le duo Suzuki-Caufield et Cooley est un joueur qui viendrait compléter à merveille la ligne de centres du CH qui serait alors constituée de Suzuki-Cooley-Dvorak-Evans/Poehling.

Bref, c’est un réel casse-tête après le premier choix et je suis bien heureux de ne pas être la personne qui devra trancher. Reste qu’en bout de ligne, on doit toujours espérer que le CH remporte la loterie pour être en mesure de sélectionner Shane Wright qui demeure, en mon sens, le meilleur joueur de cette cuvée.

Je dis normalement « C’est déjà tout » à la fin de mes textes, mais je vais m’en passer aujourd’hui puisque ce fut considérablement plus long qu’à l’habitude. Désolé pour ça, il y avait vraiment beaucoup de matière à jaser et de bonnes questions à répondre, félicitations à vous si vous êtes un guerrier qui avez passé à travers le texte au complet et vous pouvez même me le signifier dans les commentaires!

Bonne semaine!

PLUS DE NOUVELLES