LCDH : Josh Anderson serait un excellent « fit » pour les Sénateurs

Après deux semaines consécutives sans avoir le temps d’écrire, ça fait du bien d’être de retour pour ma chronique « Le Courrier du Hockey »! Il y a eu quelques nouvelles intéressantes entourant l’organisation du CH dans les derniers temps, comme la bombe annoncée jeudi : Shea Weber (ou plutôt son contrat) ne fait officiellement plus partie de l’organisation du CH, lui qui a été échangé aux Golden Knights de Vegas en retour de l’attaquant Evgeni Dadonov.

Kent Hughes avait plusieurs bonnes raisons de réaliser cette transaction, mais la principale étant de se donner plus de flexibilité à moyen/long terme. Il reste encore 4 années au contrat du gros #6 alors que celui de Dadonov se terminera après la saison 2022-23. Oui, c’est de l’argent brut qui est ajouté sur la masse salariale du CH puisque Weber sera placé sur la liste des blessés à long terme, mais idéalement, les clubs ne veulent pas de ce type de pratique si possible, pour différentes raisons très techniques. Bien hâte de voir ce qu’il adviendra maintenant de Dadonov, jouera-t-il un seul match avec le CH ou sera-t-il racheté? Sera-t-il échangé avant le début de la saison avec une retenue de salaire?

Kent Hughes semblait dire que Dadonov serait de l’alignement en octobre et je n’ai pas vu ça comme une tactique, après mûres réflexions je crois qu’il jouera effectivement pour le CH et sera échangé à la date limite des transactions avec une retenue de salaire pour un choix au repêchage. Est-ce que cette transaction signifie que le CH devra bouger encore? Fort possible. Ça fait beaucoup d’ailiers surpayés!

Ensuite, je m’en voudrais de passer sous silence la nomination de Marie-Philip Poulin à titre de consultante dans le développement des joueurs. C’est une excellente acquisition pour l’organisation du CH et tous les intervenants du milieu semblent être unanimes à cet égard: Poulin est toute une tête de hockey et son apport dans le développement des jeunes ne sera pas négligeable. Après tout, elle est toujours bien la meilleure au monde dans sa discipline!

Le dernier point qui a considérablement retenu mon attention, c’est le parcours inspirant du Rocket qui nous a offert des performances d’après-saison à couper le souffle!

La troupe de Jean-François Houle s’est malheureusement inclinée au 7e match de la finale de l’Est, mais ce parcours aura sans doute des effets bénéfiques sur le développement de certains jeunes espoirs comme les Joshua Roy (qui a pu disputer un premier match professionnel), Rafaël Harvey-Pinard, Jesse Ylönen, mais surtout, le gardien Cayden Primeau. Certaines personnes ont rapidement tassé Primeau de la catégorie des espoirs de qualité après quelques contre-performances dans la LNH, mais la vérité, c’est qu’un gardien de 22 ans a rarement fait bonne figure dans la meilleure ligue au monde.

On n’a qu’à penser à un gardien comme Carter Hart que certains voyaient comme le prochain Carey Price, mais qui a plus déçu que l’inverse depuis son arrivée dans la LNH. Est-ce que ça veut dire qu’il ne deviendra pas un excellent gardien #1 dans la LNH? Pas du tout. Il n’a que 23 ans. Et le développement chez un gardien, c’est long! D’ailleurs, la première question cette semaine porte sur le jeune gardien qui nous intéresse le plus, Cayden Primeau!

Je ne crois pas que le meilleur plan pour le développement de Cayden Primeau passe par le faire jouer avec le grand club la saison prochaine. Il a su s’imposer comme le gardien #1 du Rocket cette année (en séries, principalement!) et sa place pour la saison 2022-23 est encore avec le Rocket où il pourra obtenir une cinquantaine de départs s’il demeure en santé. Primeau n’a pas à passer par le ballottage pour aller à Laval cette saison.

Le CH risque de conserver les services de Samuel Montembeault et de Jake Allen, à moins que Carey Price puisse miraculeusement effectuer un retour au jeu, miracle auquel je ne crois malheureusement pas. Alors qu’une poignée d’attaquants sont capables de suivre le rythme dans la LNH à 18 ans, la grande majorité prendra son envol un peu plus tard, entre 19 et 25 ans. Chez les défenseurs, l’adaptation est normalement un peu plus longue à part chez les talents « spéciaux ».

Et chez les gardiens, c’est encore plus long. Primeau a actuellement 22 ans. Peu de gardiens plus jeunes que lui ont gardé le filet de façon régulière cette saison. Spencer Knight (le meilleur espoir chez les gardiens avec Yaroslav Askarov, à mon avis) en a gardé 32 derrière une équipe toutes étoiles. Nico Daws (21 ans) en a gardé 25 avec les Devils et c’est parce que Jonathan Bernier et Mackenzie Blackwood ont été dans l’impossibilité de jouer pendant une partie de la saison.

Sinon, aucun. Il est vrai que Jake Oettinger et Jeremy Swayman ont très bien performé à 22 ans, mais Oettinger est un gardien très prometteur à la base, un ancien choix de première ronde et qui pouvait compter sur Miro Heiskanen, John Klingberg et Esa Lindell devant lui. Swayman avait aussi une équipe plutôt solide devant lui. Je ne crois pas qu’ils auraient aussi bien paru devant le filet du CH cette saison, disons.

Bref, pour moi, il n’y a absolument rien qui vient ternir l’étoile de Primeau depuis le moment où il a été repêché. Il a été exceptionnel dans la NCAA, a signé son contrat professionnel assez jeune et a bien fait à sa saison recrue à Laval. Il a également bien performé à sa deuxième saison dans la AHL et il vient de connaître probablement ses meilleurs moments professionnels avec des performances incroyables en séries, lui qui a été un vecteur important dans le parcours de son équipe. Une moyenne de buts alloués de 2.17 et un % d’efficacité de .936, c’est très solide.

Ce n’est certainement pas des performances ordinaires devant un club médiocre dans un contexte horrible qui viendra changer ma perception du jeune. Je l’ai déjà dit souvent et je le redis aujourd’hui : Je crois que Cayden Primeau sera un jour un gardien #1 dans la LNH, à Montréal ou ailleurs! Pour l’instant, il faut seulement lui donner du temps et de l’expérience!

Je vais tenter de répondre à cette question en demeurant dans une optique réaliste et non en sautant à pieds joints dans un monde de licornes!

Premièrement, niveau repêchage, j’ai toujours été 100% transparent quant à mon premier choix, et ce, même avant que le CH obtienne officiellement le droit de parler en premier. Shane Wright est un excellent espoir qui, sans être spectaculaire ou incroyable à regarder au niveau du spectacle, pourra considérablement changer le visage de l’équipe. C’est bien beau les feintes magistrales et les buts « Michigan » à la Trevor Zegras, mais personnellement, je préconise la victoire et l’efficacité au spectacle. Parce que la Coupe Stanley n’est pas décernée au meilleur spectacle saison après saison!

Pour la suite des choses, je doute que le Canadien repêche réellement 13 fois (après le 1er choix). C’est certain que j’aimerais bien que Kent Hughes puisse réaliser un coup d’éclat à la maison en s’avançant pour repêcher une deuxième fois dans le top-10, mais ça, j’y reviendrai un peu plus bas. J’ai déjà mentionné dans un précédent texte quelques noms auxquels je serais intéressé aux 26e et 33e rang mais les revoici : Ivan Miroshnichenko (un jeune qui devrait être beaucoup plus haut sur les listes, mais qui a eu des problèmes de santé sérieux), Luca Del Bel Belluz, Jagger Firkus, Nathan Gaucher, Seamus Casey, Lane Hutson et Tristan Luneau pour ne nommer que ceux-là. J’aimerais bien que le CH puisse également combiner 2-3 choix pour s’avancer, repêcher moins que 14 fois, mais repêcher plus de qualité. Et possiblement échanger des choix pour la prochaine cuvée aussi!

Pour ce qui est du marché des joueurs autonomes, je ne considère pas que le CH est en position de faire un « splash ». Premièrement, c’est connu, Montréal n’est pas une destination très prisée par les agents libres normalement. Considérant qu’ils viennent en plus de terminer derniers de toute la ligue, ça risque d’être encore plus difficile. Personnellement, je considère que l’équipe peut toujours quelques joueurs de profondeur (sans bloquer de portes aux jeunes), mais qu’elle ne devrait pas y aller d’un coup d’éclat parce qu’elle ne sera pas aspirante à la Coupe Stanley pour minimum 3-4 ans. Un agent libre d’impact serait donc déjà âgé de 31-32 ans et avancé dans son contrat.

La cuvée 2023 du repêchage en est une très relevée et ce serait vraiment contre-productif pour le Canadien de tenter d’améliorer son club pour être compétitif à court terme. La direction a été claire et même l’entraîneur a fait preuve d’une grande transparence à cet égard : Le but est de bien développer les jeunes pour avoir un succès durable à moyen/long terme et non négliger cet aspect si important pour tenter de gagner à court terme. Ce qui n’empêche pas l’équipe d’acquérir quelques vétérans de plus pour entourer les jeunes. J’en ai déjà parlé, mais je verrais d’un bon œil la signature d’un Nicolas Deslauriers pour venir protéger les jeunes. Deslauriers est un ancien client de Kent Hughes et je sais que l’intérêt d’une réunion est réciproque.

Je verrais également d’un bon œil l’arrivée d’un vétéran défenseur sur un contrat d’une saison. Un Alexander Edler ou un Anton Stralman, par exemple.

Point de vue transactions, c’est clair qu’il pourrait y avoir un peu plus de mouvements. Être capable de monnayer Jeff Petry à une valeur décente serait une énorme victoire pour le Canadien. Tu affaiblis ta brigade défensive, tu laisses plus de places aux jeunes, tu ajoutes des « assets » intéressants pour ta reconstruction et tu libères de l’argent. Que du positif! Malgré sa fin de saison nettement supérieure à ce qu’il nous avait habitué le reste de la saison, je doute que sa valeur soit très haute, mais même pour un retour décent et non incroyable, je le transigerais.

Si une équipe est prête à accueillir Paul Byron dans son équipe, ce serait encore de l’argent de libérée sur la masse salariale à court terme. Mais je doute que ce soit possible et je pense que le Canadien devra attendre à la date limite des transactions avant de pouvoir échanger celui que l’on surnomme affectueusement « Ti-Paul ». C’est un peu la même histoire pour Jonathan Drouin, mais s’il peut demeurer en santé, je crois qu’il pourrait rapporter quelque chose d’intéressant à la date limite des transactions, lui qui écoule également sa dernière année de contrat.

Ensuite, il faudra probablement être créatif pour y parvenir, mais transiger Mike Hoffman et Joel Armia serait une bonne chose. Même si ça ne rapporte rien.

Et, finalement, le joueur de qui on entend un peu plus parler entre les branches cette semaine : Josh Anderson. Le gros #17 est un joueur spécial comme il s’en fait peu dans la LNH et c’est pour cette raison que de nombreux directeurs généraux ont déjà appelé Kent Hughes pour s’informer du prix à payer pour son acquisition. Je doute que Hughes veule « l’échanger pour l’échanger », mais c’est évident que si un DG dépose une offre en or pour le vétéran, Hughes sera enclin à l’écouter. Âgé de 28 ans, Anderson a encore 5 années à écouler à son contrat à un salaire annuel de 5,500,000$. Le rapport qualité/prix est bien correct pour l’instant, mais c’est fort possible que dans 2-3 ans, on voit son contrat comme un boulet et non comme une aubaine.

Réalistiquement, que pourrait-il rapporter? Un choix de première ronde et un espoir potable, selon moi. Là où ça devient intéressant, c’est lorsqu’on considère la possibilité de créer un « package deal » avec Josh Anderson et autre chose. Comme le 26e choix au total au repêchage de 2022 par exemple. Et possiblement un supplément. Est-ce que ce serait suffisant pour que le CH repêche une autre fois dans le top 10? Bonne question!

Honnêtement, même s’il y a des discussions, je ne crois pas que le CH repêchera deux fois dans le top 10 le 7 juillet prochain, même si j’aimerais bien ça! L’acquisition d’un choix top 10 se fait à fort prix et les DG doivent normalement bouger des éléments qu’ils ne sont pas prêts à bouger pour pouvoir réaliser un tel coup d’éclat. Peut-être, je dis bien peut-être, que le New Jersey serait intéressé à un « package deal » incluant Josh Anderson, le 26e choix au total et un autre élément (considérable) en retour du 2e choix au total, mais je pense que ça prendrait un ajout considérable.

Sinon, c’est bien connu que le choix #7 des Sénateurs est disponible et ça coûterait évidemment beaucoup moins cher pour l’acquérir. Probablement le même combo Josh Anderson et 26e choix au total + un autre élément, mais un élément moins coûteux.

Sincèrement, je trouve que Josh Anderson serait un bon « fit » avec Ottawa. Ils ont plusieurs bons joueurs de centre et ont besoin d’un ailier. Pierre Dorion a également affirmé que la reconstruction était terminée à Ottawa et que c’était le moment d’améliorer le club pour compétitionner pour les séries. Et, il faut se dire les vrais choses : Pierre Dorion n’est pas nécessairement un maître dans l’art de négocier des transactions avantageuses pour son club. Kent Hughes aurait donc intérêt à jaser avec lui pour une potentielle transaction impliquant Josh Anderson.

Et oui, je sais que vous êtes nombreux à apprécier Josh Anderson, mais il faut se rendre à l’évidence: Anderson sera déjà en déclin lorsque le CH commencera à aspirer aux grands honneurs. Capitaliser sur sa valeur actuelle pour ajouter des éléments qui vont contribuer aux succès de l’équipe à moyen/long terme, c’est de l’excellente gestion d’effectifs.

De plus, avec le 7e choix au total, le CH pourrait mettre la main sur un défenseur au potentiel énorme en David Jiricek ou Kevin Korchinski, mais je les verrais davantage jeter leur dévolu sur Jonathan Lekkerimaki, un ailier suédois qui se situe très haut sur la liste de l’équipe, semble-t-il! Lekkerimaki est un marqueur de but naturel et il pourrait venir compléter à merveille un Shane Wright ou un Nick Suzuki.

Avec un noyau offensif constitué de Suzuki, Caufield, Wright, Lekkerimaki et un autre attaquant repêché dans le top 10 de la cuvée 2023, le Canadien serait en voiture pour longtemps!

Évidemment, la brigade défensive du CH aura un visage bien différent si Jeff Petry quitte par voie de transaction. Et si c’est le cas, difficile de savoir par quel autre vétéran il sera remplacé. C’est extrêmement difficile de dresser un portrait de la ligne bleue présentement parce que le Canadien a beaucoup de jeunes qui pourraient percer l’alignement, mais c’est vraiment difficile de savoir lequel ou lesquels y parviendront.

J’ai bien l’impression que plusieurs jeunes comme Kaiden Guhle, Justin Barron et Jordan Harris, notamment, évolueront dans les deux ligues professionnelles la saison prochaine (NHL/AHL). Même s’il est le seul à n’avoir disputé aucune rencontre encore dans la LNH, j’ai comme l’impression que Kaiden Guhle surpassera Harris et Barron au prochain camp d’entraînement. Le jeune homme est extrêmement mature autant sur qu’à l’extérieur de la patinoire, il possède déjà un gabarit d’homme et des aptitudes au niveau de la LNH.

Possible que la transition ne soit pas super rapide dans son cas, mais je suis convaincu qu’il sera un joueur régulier dans la LNH d’ici la fin de la prochaine saison. J’ai d’ailleurs très hâte de le voir évoluer sur la grande scène de la Coupe Memorial où il arrivera débordant de confiance après avoir remporté le titre de joueur par excellence des séries de la WHL.

Même si c’est difficile de se faire une tête, je vais me prêter au jeu et tenter de répondre à ta question avec ce que l’on sait présentement, donc Jeff Petry sera inclus puisqu’il est toujours un membre du CH à ce jour!

Canadiens:

Edmundson – Petry
Romanov – Harris
Guhle – Savard
Wideman

Rocket:

Schueneman – Barron
Norlinder – Fairbrother
Xhekaj – Leskinen

J’ai bien l’impression que Kale Clague et Josh Brook ne recevront pas d’offres qualificatives et donc, que leur séjour dans l’organisation du CH prendra fin. Je crois également que le CH et le Rocket signeront tous les deux au moins un vétéran pour s’ajouter à leur brigade défensive. Il ne faut pas non plus écarter les chances de voir le capitaine Xavier Ouellet prolonger son entente avec la formation Lavalloise, ce qui serait une excellente nouvelle pour les deux camps!

Du côté du Colorado, le choix est assez facile selon moi, c’est Cale Makar! Sa récolte de 22 points en 15 matchs pour un défenseur est impressionnante, mais il faut également se rappeler qu’il joue contre les meilleurs effectifs de l’autre côté et qu’il parvient à les contrer de brillante façon, comme ce fut le cas notamment avec Connor McDavid. Nathan MacKinnon, Mikko Rantanen et Gabriel Landeskog connaissent également de bonnes séries, mais pour moi, l’homme de la situation au Colorado, c’est indéniablement Cale Makar!

Du côté du Lightning, c’est un peu plus difficile de se prononcer. Nikita Kucherov m’apparaît comme un choix logique avec ses 24 points, soit 7 de plus que son plus proche poursuivant chez le Lightning. Mais depuis ses contre-performances face aux Leafs, Andrei Vasilevskiy s’est repris de brillante façon et semble être le roc qui transporte son équipe depuis la deuxième ronde. C’est un choix difficile entre les deux, mais comme Nikita Kucherov s’est montré mesquin face aux fans Montréalais l’été dernier, je vais opter pour le cerbère (héhé)!

Enfiiiiin une question sur les cartes de hockey! Ceux qui me connaissent un peu savent que je suis un grand collectionneur et j’en discute parfois sur Twitter! Pour les non-initiés, Upper Deck sort deux « séries principales » par année soit la « Série 1 » et la « Série 2 » qui contiennent différents types de cartes, mais les plus recherchées sont les « Young Guns », soit les premières cartes recrues des jeunes joueurs. La « Série 1 » est sortie depuis quelques mois déjà et Cole Caufield et Trevor Zegras en étaient les têtes d’affiches.

Je vais tenter de répondre du mieux que je peux à ta question pour la « Série 2 » parce qu’un top 5 peut être établi selon différents critères. La valeur actuelle, la valeur à long terme, les meilleurs joueurs sans parler de valeur nécessairement (parce que la valeur est influencée par plusieurs facteurs, la production offensive est loin d’être la seule)! Mais mon top 5 sera basé sur « Ceux que je veux déballer en ouvrant une boîte en date d’aujourd’hui »!

1- Moritz Seider
2- Lucas Raymond
3- Quinton Byfield
4- Mason McTavish
5- Alex Newhook

Mentions honorables à Dawson Mercer, William Eklund, Anton Lundell, Cole Sillinger, Cole Perfetti et Philip Tomasino!

Sinon, la « Cole Caufield Young Guns Canvas » n’est pas désagréable à déballer non plus!

C’est tout pour cette semaine, merci encore une fois de votre participation, c’est toujours un grand plaisir pour moi de recevoir vos nombreuses questions! Bonne semaine!

PLUS DE NOUVELLES