La rédemption de Logan Mailloux est officiellement entamée

On parle beaucoup de Juraj Slafkovsky depuis l’ouverture du camp de développement chez le Canadien. Normal, Slafkovsky a été sélectionné au tout premier échelon pas plus tard que jeudi soir dernier…

On parle aussi de l’absence de Jordan Harris, des blessures de Kaiden Guhle, Jayden Struble, Justin Barron et Arber Xhekaj, des mains et du coup de patin de Sean Farrell, d’Owen Beck, d’Emil Heineman, de Lane Hutson, de Frederik Dichow, de Jakub Dobes…

Mais on parle très peu de Logan Mailloux. Pourtant, le (très) controversé choix de premier tour du Canadien en 2021 a enfilé l’uniforme du Canadien officiellement pour la première fois hier matin à Brossard, alors qu’il a patiné en compagnie d’un thérapeute de l’équipe. Mailloux s’est blessé à l’épaule lors d’un combat (chute) le 6 mars dernier. Il a été opéré dans les semaines qui ont suivi et son s’attend à ce qu’il soit apte à disputer le premier match de la saison 2022-23 chez le Canadien. Un premier match à London dans la OHL, bien sûr…

Plusieurs personnes aimeraient voir le Canadien laisser aller ou échanger Mailloux qui, rappelons-le, a été déclaré coupable d’avoir montré des images de ses ébats sexuels – où l’on ne voyait pas le visage de la victime – à des amis en Suède alors qu’il était mineur.

Oui, repêcher Mailloux – alors qu’il avait demandé à ne pas être sélectionné – était une erreur de la part du Canadien… mais le CH doit-il en commettre une autre en gardant ou en laissant aller gratuitement Mailloux?

Je l’ai souvent répété : le concept à étudier ici est la juste peine. Est-ce qu’empêcher Mailloux de jouer au hockey toute sa vie est une peine adéquate pour le crime qu’il a commis? A-t-il assez payé pour son crime? Il a raté plusieurs mois d’activités dans la OHL et il a été exposé sur la place publique. A-t-il appris? Est-il repentant? Regrette-t-il? A-t-il cheminé?

Selon Sheldon Kennedy et Bruno Gervais, qui ont rencontré les espoirs du Canadien hier afin de les sensibiliser sur le respect, l’intimidation, les abus, le harcèlement et la discrimination, au hockey comme dans la vie, Mailloux a fait un énorme bout de chemin. Bruno Gervais s’est dit impressionné par le kid.

« Ça m’a jeté à terre à quel point il est groundé. C’est encore un sujet fragile, c’est normal, mais il en parle, et le travail qui vient de lui-même, c’est impressionnant. Il prend un négatif et essaie de le tourner en positif. Je lui souhaite une longue carrière, mais il aura une plus longue vie après sa carrière. Il sera un humain, donc s’il peut continuer à avoir un impact positif… Il a fait une erreur, il a été transparent, il a été jugé sur la place publique. Il peut être une inspiration. C’est peut-être lui qui va en pogner un par l’épaule et qui va le ramener avant qu’il soit trop tard. Sa maturité m’a impressionné. » – Brune Gervais aux journalistes (tel que rapporté par Guillaume Lefrançois)

Sheldon Kennedy avait également de bons mots (un peu plus timides toutefois) envers Mailloux.

« On a pu communiquer au sujet des enjeux et en soi, c’est gros. Trop souvent, on ne peut pas parler de ces problèmes, les gens ne savent pas d’où partir. C’était une discussion saine. Je souhaite du succès à Logan, j’espère qu’il continuera à apprendre. » – Sheldon Kennedy aux journalistes (tel que rapporté par Guillaume Lefrançois)

Logan Mailloux est encore en évaluation, autant comme joueur de hockey que comme personne qui fait partie de la communauté. Et Bruno Gervais aimerait que l’on soit plus ouvert/patient envers un jeune qui a commis une erreur, mais qui a appris et cheminé depuis…

« On est rapide à vouloir jeter des joueurs aux oubliettes, pas juste Mailloux. Si on se contente de les jeter aux oubliettes, on n’avancera pas comme société. Beaucoup de gens ont une opinion rapide, mais n’ont pas la moitié de l’éducation que Mailloux a eue et le travail qu’il a fait. Ce n’est pas pour excuser le geste. Mais après, on peut avancer. » – Bruno Gervais aux journalistes (tel que rapporté par Guillaume Lefrançois)

Au final, Bruno Gervais a avoué avoir autant appris des jeunes qu’eux ont pu apprendre de lui. C’est à ça que servent les séances comme celle d’hier. #Échanges

À noter que Mailloux souhaite que Logan Mailloux ET sa victime puissent retrouver le bonheur.

« Dans d’autres rôles que j’ai dans le monde du hockey, j’ai vécu d’autres situations qui n’ont pas eu la même attention médiatique, mais qui sont venues brasser et changer des vies pour toujours. Mais si on veut éduquer, on ne peut pas juste trancher des têtes et continuer à avancer. Si on veut éduquer, faut qu’on soit capable d’avoir la conversation, d’avoir les faits. Et les deux personnes impliquées dans l’histoire de Logan Mailloux, ça va changer leur vie à jamais et ça va les suivre à jamais. Mais ce que tu veux, c’est de savoir s’ils sont en mesure de continuer à avancer et s’ils peuvent avoir le droit de retrouver le bonheur et le droit de devenir une influence positive du côté tant de la victime que du côté de Logan Mailloux. » – Bruno Gervais sur les ondes du 98,5 FM

La maturité de Mailloux a impressionné Gervais et j’espère que le Canadien décidera – il hésite présentement – à rendre Mailloux disponible aux médias d’ici la fin du camp de développement. Le jeune semble prêt et parler aux partisans ne pourrait qu’être bénéfique, autant pour lui que pour les gens en général.

Rappelons que Mailloux n’a toujours pas de contrat en poche et que Kent Hughes ne prévoit pas lui en donner un cet été. Hughes a jusqu’au 31 mai 2023 pour mettre Mailloux sous contrat, sans quoi ce dernier sera à nouveau disponible au repêchage. Le Canadien recevrait alors un choix tardif de deuxième ronde à titre de compensation.

Mailloux n’a disputé que 19 matchs en Suède en 2020-21, puis 12 à London en 2021-22. On lui souhaite plus de rencontres cette saison.

La direction du Canadien semble l’apprécier, elle qui a été vue avec lui mercredi soir dans un restaurant de Montréal. Est-ce que Mailloux recevra une invitation pour le vrai camp en septembre?

En rafale

– Les équipes de la LNH ont jusqu’à 17h00 aujourd’hui pour racheter un contrat (première fenêtre). On surveillera l’identité des joueurs soumis au ballottage à 14h00 aujourd’hui. Il ne faut pas s’attendre à voir un joueur du CH voir son contrat être racheté.

– Bravo Pierre Dorion!

– Le petit Sean Farrell est vraiment impressionnant.

– Un ancien du Rocket et des Lions s’envolera vers l’Autriche.

– Il y aurait du hockey féminin professionnel la saison prochaine à Montréal.

PLUS DE NOUVELLES