La nouvelle poignée de main des Capitals est étourdissante

Les Capitals de Washington sont désormais reconnus comme des gagnants et un clan tissé très serré, encore plus depuis qu’ils ont soulevé Lord Stanley au printemps 2018. Cette étape est attendue depuis leur arrivée au sein de la Ligue nationale en 1975 et le jeu de comparaisons entre Sidney Crosby et Alex Ovechkin s’est effacé dès ce moment.

En 2019, on dit d’Ovechkin qu’il est un gagnant, une machine, un train ou encore un monstre puisqu’il continue à marquer des buts et distribuer des mises en échec comme lorsqu’il avait 21-22 ans… Je vous rappelle qu’il en a 34, puis que sa chevelure grisonnante le démontre clairement. Bref, les Caps s’amusent, ils sont décontractés et ça paraît sur la patinoire ainsi que dans le couloir menant l’équipe à la glace. Les hommes de Todd Reirden ont créé toute une poignée de main qui semble durer une éternité.

On connaît aussi le fameux coup sur les parties que se donnent Alex Ovechkin et John Carlson avant d’amorcer une rencontre. Ça, ça semble l’oeuvre « unique » entre le capitaine et son défenseur vedette.

Cette équipe peut se permettre quelques petites diversités, elle qui se maintient au sommet de sa division (métropolitaine) depuis pratiquement le jour un de cette campagne 2019-20. Jusqu’ici, la fiche des Caps et de 20-5-5, ce qui leur permet de figurer au 2e rang de toute la Ligue nationale, derrière les Bruins de Boston. Par contre, sans surprise, les Rouges trônent au sommet au chapitre des buts pour avec 109 (en date d’aujourd’hui).

La fraternité, la famille, l’unisson, c’est de cette façon qu’une équipe peut tracer son parcours jusqu’au grand honneur. Évidemment, ça prend également un gros « soupçon » de talent. Bref, cette équipe est devenue un exemple à travers le circuit.

PLUS DE NOUVELLES