La LNH n’a pas l’intention d’annuler son match des étoiles à Vegas en février

La LNH et l’Association des joueurs ont annoncé ce matin qu’ils ne participeront pas aux Jeux olympiques de Pékin (si bien sûr, ceux-ci ont lieu en janvier 2022, et non en 2023). La raison? Elle est davantage monétaire qu’autre chose.

Des matchs ont été annulés au cours des dernières semaines dans la LNH et les deux camps ont comme priorité de tous pouvoir les disputer afin de conclure une saison régulière de 82 matchs. La pause prévue pour les Jeux en février servira à les jouer, ces matchs-là.

First, il faut comprendre qu’au niveau télé et commandites, jouer une saison de 82 matchs est beaucoup plus payant que jouer une saison de 56 matchs, genre

Second, chaque match annulé ou disputé à huis clos est un catastrophe économique à court et à moyen terme pour la LNH. Les reprendre (tous) devant partisans demeure LE plan de tout le monde… pour que tout le monde puisse faire le maximum d’argent possible. #Joueurs #Proprios

Les pauses et les annulations (surtout définitives) de rencontres ne sont qu’un dernier recours pour la LNH et ses joueurs.

Money talks.

Autre preuve (ultime) que l’argent parle présentement dans la LNH : le weekend du match des étoiles prévu à Las Vegas les 4 et 5 février. Même s’il y a des cas de COVID-19 actuellement aux États-Unis.

Des concours d’habiletés sur la strip sont toujours au menu pour le 4 et un (ou des) match(s) pour le 5… et la LNH prévoit toujours pouvoir attirer une foule complète dans l’aréna des Knights.

La LNH – encore une fois pour des questions d’argent – fera tout pour remplir ses obligations avec ses partenaires et pour optimiser ses revenus.

Est-ce que ce weekend-là devra être annulé dans les semaines qui le précéderont? Est-ce que certains aspects resteront (match), mais pas d’autres (célébrations sur la strip)?

Est-ce qu’on aura droit à un gros weekend festif à Vegas et à un couvre-feu au Québec en simultanée? De quoi nous rappeler les différences majeures en place au Nevada et au Québec lors des dernières séries éliminatoires entre le Canadien et les Golden Knights…

On verra.

J’ai de plus en plus l’impression que le Canada – d’abord avant tout le Québec – ne vibrera pas au même rythme (du tout) que la LNH au cours des prochains mois. Ici, il est question pour le Canadien de matchs à huis clos durant deux, trois mois, de jouer sur la route jusqu’en mars ou de s’exiler jusqu’à ce que le Centre Bell puisse être rempli (au moins à 50 %) à nouveau alors qu’au sud de la frontière, on tente de continuer à vivre une vie le plus normal possible.

À noter que le match des étoiles de la Ligue américaine prévu à Laval vient d’être annulé pour la deuxième année de suite, lui.

Est-ce que la Ligue américaine va vraiment décider de retenter sa chance à Laval en 2023? Est-ce qu’elle va présenter le match prévu à Laval au début 2002 ailleurs aux États-Unis?

Et est-ce que c’est ce qui attend le repêchage amateur de la LNH prévu au Centre Bell en juillet prochain?

Non, le Québec et les États-Unis ne vibrent pas à l’unisson. Espérons juste que la LNH, la NBA, la MLB et la MLS ne se tanneront pas…

Que Joey Saputo, MLSE et/ou le Groupe CH ne vont pas se mettre à évaluer les possibilités « nucléaires » pour leur entreprise…

PLUS DE NOUVELLES