Kirby Dach pourrait-il être le prix à payer pour Pierre-Luc Dubois?

Le 7 juillet dernier, alors que les partisans présents au Centre Bell venaient tout juste de se remettre de leur surprise suite à la sélection de Juraj Slafkovský au premier rang du repêchage (la majorité s’attendait à ce que ce soit Shane Wright), Kent Hughes leur en a redonné pour leur argent alors que le CH a complété deux transactions coup sur coup.

Pendant qu’Alexander Romanov s’en allait avec les Islanders, le CH profitait de la vente de feu des Blackhawks pour acquérir le jeune Kirby Dach, un centre de 21 ans qui avait été le troisième choix au total du repêchage de 2019.

Ceci dit, près d’un mois plus tard, Dach (qui est joueur autonome avec restriction) n’a toujours pas de contrat pour 2022-23. Ce n’est pas forcément inquiétant pour le moment, mais c’est à surveiller tout de même.

Or, selon Jimmy Murphy, il y a potentiellement une raison qui explique ceci : selon un exécutif (anonyme) de la LNH, Dach serait potentiellement le prix à payer pour acquérir Pierre-Luc Dubois via une transaction cet été. Nos collègues chez HABSolumentFan ont aussi fait la trouvaille.

Murphy est loin d’être la source la plus fiable, donc on ne peut pas nécessairement assumer qu’il dit vrai, mais prenons le temps de décortiquer ce qu’il avance.

Tout d’abord, rappelons que le Canadien est lié à Dubois depuis des semaines, lui qui a l’intention de tester le marché des joueurs autonomes à l’été 2024. Ainsi, les Jets pourraient décider de l’échanger d’ici là plutôt que de le perdre pour rien dans deux ans.

Ceci dit, les Jets ont tout de même un certain levier à court terme. Dubois a un contrat pour 2022-23 et les Jets pourraient le conserver en vue de la prochaine saison s’ils veulent essayer de prendre part aux séries.

Ainsi, si jamais ces derniers échangent Dubois cet été, le retour devra être intéressant, et c’est pourquoi on peut se douter qu’ils ont possiblement de l’intérêt pour le jeune Dach. À 21 ans, le natif de l’Alberta pourrait se rapprocher encore plus de la maison et les Jets pourraient construire autour de lui à long terme.

Malgré tout, j’ai de la misère à croire que le CH échangerait Dach avant le début de la prochaine saison. Il a tout de même payé un bon prix pour l’acquérir, et s’il l’a fait, c’est probablement parce qu’il estime être en mesure de lui permettre d’atteindre son plein potentiel.

Du moins, j’ose croire que c’est le cas.

Or, si jamais le projet Dach ne fonctionne pas cette année, peut-être qu’une telle transaction pourrait être revisitée l’été prochain, alors que le levier des Jets sera moins grand (Dubois sera à un an de l’autonomie) et que le CH sera potentiellement prêt à laisser partir le jeune centre. Peut-être qu’il devra donner un peu plus que ce qu’il doit donner maintenant, mais c’est un risque à prendre.

Arpon Basu affirmait récemment que les performances de Dach dans les deux prochaines années seront probablement intimement liées à l’arrivée éventuelle de Dubois à Montréal, et j’ai tendance à être en accord avec lui à cet effet : si Dach fait bien, Dubois ne sera plus une nécessité et le CH pourra se permettre d’être patient. Or, si l’inverse se produit, le Canadien pourrait être amené à payer le gros prix (qui pourrait inclure Dach) pour amener Dubois à Montréal dès l’été prochain.

Dans un tel cas, Dach pourrait devenir l’équivalent de Neal Pionk, qui a amené Jacob Trouba avec les Rangers.

Bref, on verra ce que les prochains mois nous réservent. Je doute fortement que Dach jouera à Winnipeg l’an prochain et je doute de plus en plus que Dubois sera un membre du CH en 2022-23. En 2023-24, par contre, tout ça a plus de chances de changer.

En rafale

– Parlant de Dach.

– La retraite pour Keaton Ellerby.

– Triste nouvelle.

– Mon collègue Charles-Alexis Brisebois décortique la date limite des transactions dans la MLB.

– La NFL porte la suspension de six matchs pour Deshaun Watson en appel. La saga se poursuit encore.

PLUS DE NOUVELLES