Kent Hughes devra peut-être racheter certains contrats s’il désire signer de gros agents libres

Plus tôt cette semaine, on apprenait de la part de Pierre LeBrun que le Canadien de Montréal voudra être agressif sur le marché des joueurs autonomes dès cet été.

On apprenait donc par le fait même, de manière plutôt sous-entendue, que le CH n’effectuerait pas une reconstruction complète comme on le voit en Arizona, mais qu’il tenterait plutôt de faire une transformation de ses effectifs.

Toutefois, si le CH souhaite être agressif sur le marché des joueurs autonomes dès maintenant, cela prendra de la place sous le plafond salarial, ce qui n’est vraiment pas le cas en ce moment chez le Tricolore.

En effet, le Tricolore est l’équipe de la LNH avec la plus grosse masse salariale.

(Crédit: CapFriendly.com)

De plus, le Tricolore n’a que deux emplacements de contrat disponibles. Le CH a 48 contrats sur 50 alloués.

Solution?

Échanger des contrats, en racheter selon Vincent Damphousse.

En effet, l’analyste de RDS et ancien du CH s’est exprimé hier sur le fait que Kent Hughes voulait être agressif sur le marché des joueurs autonomes.

Ses propos ont été rapportés par HabsetLNH.

« Pour faire ça (en parlant de signer de gros joueurs autonomes), tu as besoin de libérer de la masse, mais tu n’as (présentement) pas de place. Quand tout le monde (les blessés) va revenir, tu n’as pas de place. Tu as des gars, t’as Armia, t’as Byron… Tous ces gars-là qui font 2-3 millions $, ça s’additionne, et à moment donné, tu ne peux pas garder tout le monde. »

« Il faut »clairer » des gars, peut-être même racheter des contrats. Tu parlais de Drouin, il lui reste un an après cette année, c’est peut-être ça la décision, c’est de racheter son contrat, parce que si t’es pas capable de le passer d’ici à la date limite… Ce qui est le plus important d’ici la fin de l’année pour les joueurs autonomes, c’est que t’as besoin d’argent, ça devient primordial pour le club. » – Vincent Damphousse

Pour ce qui est de Joel Armia et de Paul Byron, je pourrais les voir partir. Dans le cas d’Armia, un échange serait toutefois plus logique et plausible qu’un rachat de contrat.

Toutefois, pour ce qui est de Jonathan Drouin, je ne crois pas que de l’échanger ou de racheter son contrat est la solution.

Cette saison, Drouin a été l’un des meilleurs joueurs du CH malgré les moments très difficiles.

Il n’a pas été exceptionnel, mais il a clairement été meilleur comparé à la saison dernière. De plus, je ne crois pas que sa valeur sur le marché des transactions est à son meilleur présentement.

Si c’est bel et bien le cas, je garderais Drouin.

Je ne penserais même pas racheter son contrat à moins d’être vraiment vraiment mal pris.

Et même là.

Bref, il est clair que le CH aura besoin de plus de place sous le plafond salarial s’il veut rêver à Filip Forsberg ou Tomas Hertl.

PLUS DE NOUVELLES