betgrw

Juraj Slafkovsky mérite une audition sur le premier trio

Le Canadien de Montréal fonctionne avec des duos. Martin St-Louis aime bien cimenter deux joueurs ensemble et greffer au duo en question un troisième joueur, question de compléter un trio.

Plusieurs duos ont été tentés, mais s’il y en a un qui a passé l’épreuve du temps, c’est bien celui de Cole Caufield à l’aile de Nick Suzuki. Les deux joueurs jouent ensemble depuis un bon bout déjà.

Ils sont rarement séparés. L’an passé, avant la blessure de Caufield, ils ont joué ensemble à chaque fois… sauf lors d’un match.

Mais comme vous le savez, le défi est de trouver un autre ailier pour compléter le duo de feu. C’est, à mes yeux, un des grands défis de Martin St-Louis comme pilote de la Flanelle.

Évidemment, on sait que Kirby Dach est une bonne option : ça fonctionne avec lui. Mais comme on veut en faire un joueur de centre chez le Canadien, il n’est pas une option à court terme.

Depuis le début du camp, des gars comme Emil Heineman, Tanner Pearson, Sean Monahan et Alex Newhook ont eu leur chance aux côtés du duo. Ce n’était pas toujours dans le cadre d’un match, évidemment, mais quand même.

La question qu’on se pose est la suivante : qui sera le prochain? Et surtout, qui sera l’heureux élu lors du premier match de la saison régulière, le 11 octobre prochain?

J’ai menti : j’avais deux questions, finalement.

Dans les faits, si on voulait même ajouter une troisième question (je suis un gars de questions, ce midi), on pourrait même se demander si Juraj Slafkovsky pourrait être l’heureux élu sur le premier trio.

Dans les faits, Slaf est un gars « sans étiquette » en ce moment. C’est une métaphore que Guillaume Latendresse a collé au joueur slovaque pour parler du fait qu’il est difficile de nommer sa grosse qualité…

Et il a raison.

Latendresse, qui se revoit un peu en Slaf, a par ailleurs affirmé qu’il aimerait avoir une jasette avec le premier choix de 2022 du Canadien pour lui faire comprendre des choses. Et à ce que je sache, les anciens ne sont plus barrés comme avec Marc Bergevin…

Il est vrai que Slaf a encore des choses à apprendre. Je suis le premier à penser que la marche sur le premier trio pourrait être grande pour celui qui n’a pas joué depuis un bout.

Mais de la façon dont il joue, je me dis qu’une audition est méritée.

Une audition ne veut pas forcément dire que ça va fonctionner. Ce que cela veut dire, c’est qu’on tente une expérience afin de voir ce qu’il a dans le ventre à un moment donné.

Et comme sa progression est bonne…

Imaginez avoir un gars avec un tel gabarit sur la première ligne. On l’a vu progresser de manière admirable depuis le début du camp et mercredi, contre les Sens, il était le meilleur joueur sur la glace.

Il était en contrôle et c’était beau à voir.

C’était contre un vilain club, je sais. Mais il a été meilleur que ses coéquipiers à mes yeux. Et pour ça, j’aimerais voir, d’ici la fin du camp, ce qu’il a dans le corps comme « gros bonhomme » avec les deux petits attaquants de talent.

Dans le pire des cas, il ne suit pas. Mais dans le meilleur des cas…

PLUS DE NOUVELLES