Juraj Slafkovsky : Bob Hartley croit qu’il ne doit pas trop s’exposer

Juraj Slafkovsky a connu un bon match, jeudi soir, contre les recrues des Sabres de Buffalo. Il a démontré de belles facettes de son jeu, mais Bob Hartley a trouvé une faille à améliorer.

Bob Hartley était en ondes lors de l’émission du retour du BPM Sports, vendredi après-midi, et a discuté d’une lacune du premier choix au repêchage. Une lacune présente, mais qui se corrige bien.

Écouter la chronique complète sur le site du BPM Sports

«Slafkovsky est loin de m’avoir déçu. […] Il s’est peut-être exposé un peu physiquement. Il reste que ça a donné le but de Mesar, parce que, quelle force dans le coin, quelle détermination. De l’autre côté, il a coupé dans le centre de façon très dangereuse. Le kid là, il y a quelqu’un qui va être obligé de s’assoir avec avec pis de lui dire « ralentis tes ardeurs ».» – Bob Hartley sur les ondes du BPM Sports

Slafkovsky joue dangereusement. Il créée de nombreux jeux qui mènent à des chances de marquer, mais il se met en danger à multiples reprises. Hartley explique que, pour l’instant, avec des jeunes qui n’ont pas d’énormes physiques, ça peut passer, mais qu’une fois en compagnie d’hommes dans la LNH, il pourrait se faire «pincer».

La bonne nouvelle, c’est qu’il a le physique de l’emploi. Il fait partie des cinq joueurs les plus lourds de la LNH, ce qui lui donne un avantage majeur sur les mises en échec. Le problème, c’est qu’un seul mauvais coup dans un angle mort et ça peut faire mal.

Si on pense d’un autre point de vue, la santé de Slafkovsky est une chose, mais s’exposer aussi souvent peut créer des revirements qui pourraient coûter cher dans la LNH.

Mine de rien, ce n’est que son premier match dans l’uniforme du Canadien et ce n’en était pas un officiel non plus. Il y a place à l’amélioration, mais il a aussi le temps pour s’améliorer. Avec la reconstruction du Canadien, rien ne presse, et avec un Martin St-Louis derrière le banc, on peut s’assurer que la leçon sera vite apprise du grand Slovaque que l’on qualifie souvent de très mature.

En rafale

– Le Canada cause la surprise en battant l’Espagne à la Coupe Davis.

– Du renfort de calibre NFL à la ligne défensive des Alouettes.

– Le capitaine des Red Wings veut aider son équipe à revenir au sommet.

– L’Allemand sera de retour avec les Lakers de Los Angeles.

– Dustin Johnson domine le circuit LIV Golf depuis le début de la saison.

PLUS DE NOUVELLES