Jonathan Drouin a-t-il joué son dernier match avec le Canadien?

Il reste cinq matchs à la saison régulière du Canadien. Demain matin, il en restera quatre seulement.

Présentement, la grosse question chez le CH, à court terme, c’est de savoir si le club sera en 32e ou en 31e position en vue du repêchage d’expansion. Il pourrait finir plus haut, mais c’est improbable.

(Crédit: NHL.com)

Mais à long terme, il y a plusieurs dossiers à régler. Quels joueurs reviendront? Quels joueurs quitteront? Qui veut rester? Qui veut partir?

Chez les réguliers du Canadien, plusieurs joueurs ont joué leur dernier match de la saison. On pense à Jonathan Drouin et à Jake Allen et on peut sans doute ajouter les noms de Joel Armia et de Paul Byron, selon toute vraisemblance.

Les Jeff Petry, Christian Dvorak, Mike Hoffman et Brendan Gallagher de ce monde seront possiblement parmi les noms qui vont circuler cet été en vue d’une transaction avant la prochaine saison.

Le nom de Carey Price circulera aussi, mais c’est un dossier plus complexe et je ne vois pas comment il pourrait être échangé cet été. Il veut rester avec le CH et plusieurs éléments (dont son genou et son contrat) le rendent littéralement intouchable.

Ah, il y a aussi Shea Weber qui pourrait quitter, mais ça a moins d’impact, disons.

De tous les noms qui ont été nommés, lesquels ont joué (ou joueront d’ici la semaine prochaine) leur dernier match à Montréal? On sait que Kent Hughes ne pourra pas de débarrasser de tout le monde en même temps, mais plusieurs devraient se retrouver sous d’autres cieux.

Évidemment, dans le lot, le nom de Jonathan Drouin revient souvent.

Depuis son arrivée à Montréal en 2017, Drouin ne l’a pas eu facile. Ses performances n’ont pas été à la hauteur et il a eu besoin de faire le vide l’an dernier pendant les séries.

Celui qui en sera à sa dernière année de contrat l’an prochain était de toutes les rumeurs l’an dernier, mais à 5.5 M$ par année jusqu’en 2023, il était difficile à échanger. Est-ce que ce sera le cas cet été?

Si Kent Hughes accepte de retenir du salaire, il pourrait quitter… mais possiblement plus à la date limite des transactions.

Les équipes ne le voudront probablement pas à 5.5 M$ par année, même pour un an. Il faudra sans doute être créatif puisque présentement, jusqu’à un certain point, Drouin est prisonnier de son contrat.

À moins de voir une équipe faire un cadeau au CH en raison du potentiel de Drouin, il sera difficile de le sortir des livres comptables du club en attendant la fin de son contrat. Et non, un rachat ne semble pas être sur la table pour le CH cet été, que ce soit Drouin ou un autre.

Chez les joueurs qui seront en fin de contrat l’an prochain, Paul Byron sera aussi le genre de gars qui ne sera pas facile à échanger puisque ses performances ne sont pas exactement optimales. Trouver une solution ne sera pas simple.

Jake Allen sera sans doute en demande, mais on ne sait pas si le CH veut s’en départir.

Ça laisse donc les gars avec plusieurs années de contrat qui sont, dans le spectre des joueurs en demande, plus proche de la section « pas en grande demande » que l’inverse. Jeff Petry, Joel Armia, Mike Hoffman et Christian Dvorak sont du lot.

Et bien évidemment, il y a le dossier Brendan Gallagher.

Évidemment, la situation de Gally n’a pas changé. S’il continue de jouer de la sorte, les clubs ne voudront pas toucher à son contrat, qu’il soit conservé à 50 % par le CH ou pas.

Et même s’il y a des rumeurs avec les Kings, pourquoi Rob Blake irait chercher Gally simplement parce qu’il a connu Phillip Danault à Montréal et/ou parce que son adjoint (Marc Bergevin) adore le joueur?

On ne sait donc pas si Drouin partira, pour répondre à la question dans mon titre. Comme on peut le voir, il y a plusieurs dossiers reliés sur le bureau de la direction et les dirigeants du CH pourraient devoir décider d’en garder un pour en sacrifier un autre. Après tout, accepter une pénalité pour se départir d’un joueur, ça ne se fait pas six fois dans un même été.

Mais clairement, on peut penser que Drouin est de ceux qui aimeraient avoir un nouveau départ.

En rafale

– Les Flyers auront cette allure-là ce soir.

– Dur coup à Laval.

– Quand même.

– Bonne nouvelle pour le meilleur pointeur de la LHJMQ.

– C’est bien dit, ça.

– Bianca Andreescu éliminée à son retour.

– À Toronto, on se prépare pour les séries.

PLUS DE NOUVELLES