Johnny Gaudreau sera-t-il de l’alignement des Flames le 26? | Un 6 minutes qui a tué les jeunes | Du gros positif chez le CH

À l’aube des joutes préparatoires, le 26 septembre prochain, les Flames n’ont toujours pas offert de prolongation de contrat à leur plus grande vedette, Johnny Gaudreau. À ce moment-là, la Coupe du monde ne sera pas achevée, mais Johnny Gaudreau ainsi que l’Amérique du Nord ne bataillera (éliminée) pas au moment où les Oilers et les Flames s’affronteront.

Lors de ces duels « préparatoires », on fait souvent jouer les prospects/joueurs invités de l’organisation, donc Gaudreau n’aurait probablement pas joué même s’il avait eu un contrat en poche. Malgré tout, le temps avance, la saison estivale est couronnée et les Flames devront peut-être entamer la saison sans leur meilleur joueur.

À mon avis, Johnny Hockey a été le meilleur joueur du côté de l’Équipe de l’Amérique du Nord :

Brad Treliving a 8.5 millions de dollars d’accessibles sous le plafond, il attend quoi avant d’offrir un contrat à long terme à son poulain? Il attend qu’il soit trop tard? Les Flames veulent un contrat transitoire… et le clan Gaudreau un contrat à long terme (8 millions $ par saison), c’est là que ça accroche un brin. La Coupe du monde est terminée pour Gaudreau, c’est le temps de poursuivre/reprendre sérieusement les discussions afin de trouver un terrain d’entente hâtivement.

Gaudreau n’est pas le seul qui ait passé par là, je pense rapidement à Drew Doughty. Et même cette année, de jeunes joueurs vedettes, qui ont aussi participé ou participent encore à la Coupe du monde, n’ont toujours pas un contrat en poche : Nikita Kucherov, Rasmus Ristolainen et Jacob Trouba.

Est-ce que ces joueurs parviendront à parapher un nouveau pacte avant que la saison régulière soit propulsée? Je le souhaite. Autant pour leur équipe respective, que pour les poolers.

Toujours du côté de Calgary, Troy Brouwer est tout pimpant, il est heureux de débarquer à Calgary puisque la formation actuelle lui rappelle celle des Blackhawks de Chicago qui ont raflé la Coupe Stanley en 2010. Cette année-là, Patrick Kane et Jonathan Toews plongeaient dans la vingtaine. J’ai beaucoup de respect pour cette organisation, mais je ne crois pas qu’elle soit aussi ressemblante aux Hawks de 2010, qui avaient dans leur rang, outre Kane, Toews et Brouwer; Duncan Keith, Patrick Sharp, Marian Hossa, Andrew Ladd, Brian Campbell, Dustin Byfuglien et Brent Seabrook.

En plus de ça, l’équipe était guidée par Joel Quenneville, alors que les Flames entameront la saison avec un nouvel entraîneur (Glen Gulutzan).

Les jeunes de l’Amérique du Nord sont exclus de la ronde éliminatoire
Avec le gain des Russes face à la Finlande (3 à 0), les louveteaux de l’Amérique du Nord sont désormais exclus de la ronde éliminatoire à cause de 6 minutes de jeu ordinaire et Andrei Markov ainsi qu’Alexei Emelin sont toujours vivants… C’est dommage pour les adeptes de cette jeune formation, mais c’est la game de ce tournoi. Voici ce que j’ai retenu de cette partie :

La chute d’un juge de ligne…

Le caractère de Mikko Koivu…

Le coup de hache d’Alex Ovechkin…

Les talents cachés de passeur du Tsar…

Et le premier but du tournoi d’Evgeni Malkin…

En rafale
– Voici l’horaire du weekend pour ceux qui suivent avec passion cette Coupe du monde :

– Cette photo où Kirk Muller, Alexander Radulov et Alex Galchenyuk explosent de rire nous donne une dose de positif.

– Le No Excuses a toujours sa place dans le gymnase du Canadien.

– Je pense que Kimmo Timonen a trouvé ses Finlandais très pathétiques.

– Peut-être. La formation actuelle a seulement été mal « montée » et elle ne voulait pas jouer pour le coach.

– La photo cute du jour revient à Nathan Beaulieu.

PLUS DE NOUVELLES