John Gibson serait ouvert à l’idée d’être échangé cet été

Pendant une bonne partie de sa carrière, John Gibson a fait partie des gardiens de but les plus sous-estimés du circuit Bettman. Entre les saisons 2013-14 et 2018-19, Gibson avait maintenu une fiche de 119-77-28 avec une moyenne de buts accordés de 2,42 et un pourcentage d’arrêts de 0,921. Durant cette période, seuls Ben Bishop et Carey Price (0,922) ont eu un meilleur pourcentage d’arrêts que le gardien des Ducks.

Cependant, depuis trois ans, c’est plus difficile pour Gibson, qui a une fiche de 47-71-23 en accordant 3,07 buts par match (en moyenne) ainsi qu’un pourcentage d’arrêts de 0,904. Il a encore de bons moments, mais on le sent un peu frustré par les défaites qui s’accumulent.

Or, voilà qu’on apprend aujourd’hui que Gibson serait ouvert à l’idée d’être échangé cet été. Il aurait informé les Ducks, mais ça ne semble pas être une demande de transaction pour autant, comme l’a noté son agent.

Le gardien de 28 ans semble donc intéressé à l’idée de poursuivre sa carrière ailleurs. Sa réputation pourrait sans aucun doute jouer en sa faveur, mais il va sans dire que les dernières années plus difficiles font en sorte que Gibson n’est pas nécessairement une valeur sûre.

Rappelons que son contrat prend fin en 2026-27 et qu’il gagnera 6,4 millions $ par année. C’est aussi un facteur qui pourrait jouer contre lui.

Malgré tout, s’il est réellement disponible sur le marché, je crois qu’une équipe tentera sa chance. Les Maple Leafs viennent rapidement en tête, eux qui ont des problèmes devant le filet depuis quelques années et qui, avec un peu de créativité, pourraient trouver la place pour l’intégrer sur leur masse salariale.

Gibson peut cependant nommer 10 équipes auxquelles il ne souhaite pas être échangé. Est-ce que le gardien américain est intéressé à aller jouer à Toronto? Je n’en ai aucune idée.

Les Oilers (qui devront être encore plus créatifs que les Maple Leafs) sont également une option pour les mêmes raisons, mais le fait canadien pourrait jouer en leur défaveur aussi.

Si les Golden Knights se départissent de Robin Lehner, je ne serais pas surpris de les voir essayer d’aller chercher Gibson.

Bref, plusieurs équipes pourraient faire de l’œil à Gibson si ce dernier est réellement intéressé par l’idée de quitter Anaheim. Un autre nom à surveiller, donc.

En Rafale

– Ça me fait vraiment penser au cas de Jesperi Kotkaniemi à Montréal l’an dernier.

– À lire.

– Don Cherry soulève le nom de Marc Savard comme prochain entraîneur-chef des Bruins.

– Gabriel Moreno s’attire les éloges de ses coéquipiers à Toronto.

– Une parade pour les Cataractes mercredi à Shawinigan.

PLUS DE NOUVELLES