Shane Wright et Nick Suzuki : deux joueurs très similaires, selon Mathias Brunet

Il ne reste qu’un peu plus de trois semaines avant le repêchage de la LNH. C’est donc dans 24 jours qu’on saura qui sera le joueur choisi au premier rang par le Canadien (ainsi que les 31 autres jeunes hommes qui auront la chance d’entendre leur nom au Centre Bell).

Shane Wright continue d’être le favori, mais Juraj Slafkovsky est encore au plus fort de la discussion. De plus en plus, on sent que ça se resserre entre les deux, si bien que certains croient que ça pourrait être un « pile ou face ».

Mathias Brunet, qui penche du côté de Slafkovsky depuis un moment déjà, a décidé de s’adonner à un exercice intéressant : il a comparé le jeu de Wright à celui de Nick Suzuki lors de son année recrue.

Sa conclusion? Les deux joueurs se ressemblent beaucoup.

Brunet explique que les deux joueurs sont, à leur année de repêchage, au même niveau sur le plan offensif. Or, en défensive, il donne l’avantage à Suzuki, notamment en raison de son sens de l’anticipation assez exceptionnel.

En gros, durant leur année de repêchage respective, Suzuki était un peu plus avancé que Wright, selon Brunet. Je n’ai pas assez vu Suzuki jouer durant son année de repêchage, donc je vais me fier sur l’analyse de Brunet.

Or, là où mon opinion diverge de celle de Brunet, c’est lorsqu’il affirme que le CH n’a pas vraiment avantage à repêcher un joueur aussi similaire que Suzuki avec son choix et qu’il devrait opter pour un profil plus différent.

Personnellement, avoir un autre joueur similaire à Suzuki sur le deuxième trio de l’équipe à long terme, c’est loin d’être une idée qui me déplaît. Si Wright joue comme le fait Suzuki actuellement, le CH sera en voiture au centre sur le top-6 pour plusieurs années.

Oui, il faudra leur trouver des ailiers éventuellement, et Slafkovsky est une option alléchante, mais de mon côté, j’aimerais mieux avoir de bons centres et les entourer par la suite que de faire le processus à l’inverse.

On verra donc si le CH arrêtera son choix sur Suzuki 2.0 ou sur Slafkovsky. Au moins, il ne reste plus que 24 jours à attendre avant d’avoir la réponse…

En Rafale

– Un groupe de joueurs des Flyers pousserait pour que l’équipe aille chercher John Tortorella comme entraîneur-chef.

– Assurément.

– Brad Malone demeure à Edmonton.

– Il est dans l’ombre des Kucherov, Point, Hedman et Vasilevskiy, mais Stamkos continue d’être un élément crucial des succès du Lightning.

– Un dossier de réglé chez les Grizzlies.

PLUS DE NOUVELLES