Joe Sakic a-t-il fini son magasinage?

Lorsque les rumeurs concernant Matt Duchene battaient leur plein, alors que l’Avalanche croupissait dans les bas-fonds du classement de la LNH, les noms de Gabriel Landeskog et Tyson Barrie se sont aussi rajoutés aux spéculations de transaction.

Nous savons que Joe Sakic était ouvert à échanger ces deux derniers. La raison pour laquelle le dossier de Matt Duchene a été le plus sérieux a rapport à sa réaction au fait d’être magasiné par son directeur général.

Sauf que maintenant que Duchene a été échangé aux Sénateurs d’Ottawa et que la troupe de Jared Bednar est beaucoup plus compétitive, est-ce que Sakic est toujours ouvert à une transaction?

Bob McKenzie croit que ça demeure une possibilité plausible.

Dans cet entretien, il discute notamment de la réaction surprenante de Matt Duchene aux rumeurs de transaction, ne les ayant vraisemblablement pas prises. Après avoir été lourdement critiqué par Patrick Roy concernant sa célébration, être sur le marché des transactions a été la goutte de trop et c’est à partir de ce moment que l’air du Colorado a commencé à le rendre allergique.

McKenzie explique que ‘la maison n’est plus en feu’ à Denver, mais que Gabriel Landeskog et Tyson Barrie sont deux joueurs qu’ils ont jugés aptes à être transigés l’an dernier, puisqu’ils avaient la valeur nécessaire pour ramener des pièces de qualité dont Joe Sakic a besoin pour continuer de modeler son équipe.

Ils ne magasineront pas Landeskog de façon agressive, mais ils écouteront avec attention n’importe quel appel le concernant. Le désir brulant n’est évidemment plus autant présent qu’avant, mais lorsque le retour est conforme à la demande, ça peut être extrêmement intéressant.

Ce dernier bénéficiera d’une nouvelle clause lui permettant de soumettre une liste de 19 équipes auxquelles il accepterait d’être échangé, cet été, ce qui ne lui procure pas une très grande protection.

Si une avalanche se déclenche et que la saison est en jeu, ne soyez pas surpris de voir son nom ressortir des rumeurs de transaction.

Son contrat est assez respectable (5.6 millions de dollars par saison) et ne devrait pas causer de trouble salarial à l’équipe voulant faire l’acquisition de ses services. Le Suédois de 25 ans a connu une saison atroce l’an passé, comme plusieurs, mais se rattrape cette campagne avec un total de 10 points en 14 rencontres.

Le nom de Tyson Barrie, soulevé par l’animateur, est un peu moins sur. Il est possible que l’Avalanche préfère l’utiliser comme point d’ancrage de sa brigade défensive, plutôt que de sacrifier le peu de talent que l’équipe possède à la ligne bleue.

PLUS DE NOUVELLES