Jets : Paul Stastny et Blake Wheeler critiquent leurs coéquipiers

Quand on parle de saison difficile et décevante, la première équipe à qui on pense, ce sont les Golden Knights de Vegas. Mais une autre formation de l’association de l’Ouest n’a pas connu une saison espérée. Il s’agit des Jets de Winnipeg, qui ont terminé au 11e rang de l’association, à huit points d’une place en séries.

En début de saison, lorsque Paul Maurice a lui-même quitté le navire, il a laissé sa place à Dave Lowry, qui a été incapable de propulser ses troupes au tournoi printanier. Il n’a pas su rallier ses joueurs et au final, il a été congédié.

Ses assistants et lui ne reviendront pas l’an prochain, paroles de Frank Seravalli.

Avec une fiche de 26-22-6, il a tout de même maintenu une fiche au-dessus de la barre des .500. Mais au niveau de la chimie de l’équipe, Lowry n’a pas été en mesure de l’amener à un autre niveau.

Si bien que Paul Stastny et Blake Wheeler ont vivement critiqué leurs coéquipiers et l’atmosphère au sein de l’équipe.

On doit être redevable envers chacun de nous et on doit avoir plus de respect envers chacun

Quand il n’y a pas cet élément au sein d’une équipe et que tu te fous du coéquipier à côté de toi et que tu n’en as que pour ce que tu fais individuellement, ça commence à faire mal sur la patinoire.

J’espère qu’ils vont apprendre de ça, qu’ils vont le réaliser au cours de l’été et qu’ils vont se dire qu’ils ne veulent plus se retrouver dans la même position l’an prochain parce que ça fait mal quand tu vois que les séries commencent demain et que tu ne joues plus. – Paul Stastny

Les joueurs n’ont pas joué notre système. La responsabilité revient aux joueurs d’exécuter et nous ne l’avons pas fait. – Blake Wheeler

Deux des grands leaders de cette équipe ont parlé. Espérons que les plus jeunes et les autres joueurs de cette équipe auront compris le message. Espérons pour les Jets que le nouvel entraîneur-chef de l’équipe sera en mesure de régler tout ça.

Est-ce que ça pourrait être Joel Quenneville?

Rappelons que Stastny est admissible à l’autonomie complète.

Parlant de leader, Mark Scheifele s’est également exprimé sur la saison 2021-2022 des Jets.

C’était une année difficile, une année que j’essaierai d’oublier un peu. Mais tu ne peux pas y rester accroché et tu dois revenir meilleur l’an prochain. – Mark Scheifele

Il a également avoué vouloir parler avec son agent et sa famille quant à son avenir chez les Jets.

J’adorerais rester à Winnipeg, mais je dois voir dans quelle direction l’équipe se dirige et j’imagine qu’on va voir cela cet été.

Je dois penser à ma carrière et à ce qui est le mieux pour moi. Je vais discuter avec mes agents et ma famille pour déterminer ce que je veux vraiment. – Mark Scheifele

Sous contrat jusqu’en 2024, le droitier gagne 6,125 millions de dollars par saison. Il est un bon joueur et plusieurs équipes pourraient être intéressées à un gros bonhomme comme lui.

Le CH serait-il dans la course? Tsé le faire jouer sur la même ligne que Jake Evans pour rajouter à ça…

En rafale

– Attention à l’Avalanche.

– Antti Raanta devant la cage ce soir.

– L’espoir du CH nommé joueur de la semaine dans la LHJMQ.

– Dommage.

– On la voyait venir, cette nouvelle.

PLUS DE NOUVELLES