Jesse Puljujarvi n’a aucun intérêt pour la KHL

Que se passe-t-il dans le dossier « Jesse Puljujarvi »? Que fera le Finlandais lors de la saison 2020-21? Avec qui celui-ci s’alignera afin de poursuivre sa carrière déjà très houleuse? Pour ceux qui ont la mémoire courte, s’il y en a, je vous rappelle qu’il n’a pas joué au sein de la LNH en 2019-20… et que tout récemment, il a clairement indiqué n’avoir aucun intérêt envers la KHL.

Cela dit, relatons quelques faits…

Lors du mois d’août 2019, il s’est entendu pour une campagne avec le Karpat Ulu, s’assurant d’obtenir une clause échappatoire si jamais il avait la chance de retourner au sein de la LNH avant le 1er décembre (17h), date limite instaurée par la LNH pour un joueur dans la même situation que Puljujarvi.

Le 1er décembre 2019 à 17 heures, on a appris que Puljujarvi ne reviendra pas dans la LNH afin de compléter la campagne 2019-20 puisque son agent n’est pas parvenu à s’entendre avec Ken Holland. Holland aurait pu également le transiger, mais les offres qu’il a reçues à ce moment ne le satisfaisait pas.

Le puissant patineur n’a jamais caché son désir d’être échangé par la formation qui l’a sélectionné au 4e rang de l’encan de 2016, et c’est certes pour cette raison qu’il a terminé sa saison en cours avec le Karpar de la SM-liiga. Avec ce clan, il a fort probablement augmenté une confiance qui était à plat avant de joindre ce club. Au final, il a récolté 53 points, dont 24 buts, en 56 joutes. Pas mal pour la confiance, ça.

En juin 2020, on publiait ici même que le premier choix des Oilers en 2016 ne dirait pas non à un retour chez les Oilers d’Edmonton. C’était fort probablement du violon pour adoucir ses déclarations déposées en août dernier…

Bref, je ne connais pas le futur de Jesse Puljujarvi, un joueur qui était pourtant rempli de promesses, mais une chose est très claire, il n’a pas hésité une seule seconde à décliner une offre en provenance du Torpedo Nizhny Novgorod (KHL). C’est le directeur général du club qui l’a déclaré lors d’un entretien avec les médias. Le DG a avoué lui avoir offert « une bonne affaire » et il a tout de même refusé cet argent.

PLUS DE NOUVELLES