Ilya Kovalchuk veut que les Capitals et le Canadien se rencontrent en séries

Est-ce que j’ai besoin de répéter qu’Ilya Kovalchuk a bien aimé son séjour à Montréal, au point où il y a de grandes chances de le voir signer dans la métropole cet automne à titre d’agent libre?

C’est ce que je pensais.

Jouer dans un marché de hockey de la sorte l’a marqué et il a adoré l’ambiance qui régnait autour du Canadien. Il s’est fait des amis (à qui il parle encore, par d’ailleurs) et c’est ce qui fait en sorte que son retour est plus que probable.

On sait aussi que s’il est parti, ce n’est pas parce qu’il voulait quitter Montréal, mais bien parce qu’il voulait gagner la Coupe… et ses chances sont meilleures, en 2020, à Washington.

Le Russe s’est d’ailleurs fait demander si le fait de voir les Habs en série était difficile pour lui, compte tenu du fait qu’il est parti parce que l’équipe n’allait pas faire les séries.

Il a toutefois affirmé que cela ne changeait rien au fait qu’il est très heureux à Washington et qu’il veut gagner sa fameuse Coupe avec ce groupe de gars-là.

Mais surtout, comme vous pouvez le voir dans le tweet ci-haut, il aimerait affronter la bande de Claude Julien en finale de conférence.

Est-ce que c’est parce que les hommes de Julien sont moins talentueux et que les chances de victoire seraient plus grandes… ou bien parce que le gars a encore des amis dans l’équipe et il aimerait les affronter dans ce tournoi unique?

À vous de juger.

Il faut savoir que le CH et les Caps pourraient s’affronter plus tôt que ça. Si les Capitals gagnent leurs trois premiers matchs (les propulsant ainsi au sommet de l’Est) et que le CH gagne aussi ses trois premiers duels (ou son 3-de-5, du moins), les deux clubs s’affronteraient en première ronde.

C’est d’ailleurs ce qui est rapporté par l’Agence QMI.

On rapporte souvent que de se rendre en séries sans les gars qui ont été vendus à la date limite rend la Flanelle moins puissante.

Cela ne pourrait pas être plus vrai si Kovy venait jouer un rôle prépondérant dans l’élimination.

PLUS DE NOUVELLES