betgrw

Jesperi Kotkaniemi n’a que trois points en deux mois

Depuis son arrivée avec les Hurricanes, Jesperi Kotkaniemi connaît beaucoup de hauts, mais tout autant de bas. Il traverse présentement l’une des séquences les plus difficiles de sa carrière.

L’ancien attaquant du Canadien n’a récolté que trois petits points à ses 27 dernières rencontres! Rien de moins.

Pire encore, il n’a inscrit qu’un seul but depuis le 30 novembre!

Son entraîneur-chef, Rod Brind’Amour, en a vraiment plus qu’assez, lui qui a réduit son temps de jeu lors des trois derniers matchs. KK a joué moins de 10 minutes à chacun des trois derniers matchs des siens.

Bien évidemment, il n’a récolté aucun point lors de cette séquence. Il faut aussi se dire que son équipe a remporté ses trois rencontres. Ça ne donne pas vraiment envie à Brind’Amour de changer la situation.

En fait, la situation est si terrible qu’il a été le joueur le moins utilisé de son équipe pendant la dernière rencontre des Hurricanes contre les Coyotes de l’Arizona avec un temps de jeu total de seulement 9 minutes et 30 secondes.

La bonne nouvelle pour les Hurricanes, c’est que si la situation ne s’améliore pas, ils pourraient racheter le contrat de Kotkaniemi avec très peu de conséquences. En effet, le rachat de contrat pèserait pour moins de 900 000 $ sur la masse salariale pendant huit saisons s’ils le font dans deux ans.

C’est long, mais cette situation serait moins lourde pour les Hurricanes que de payer les sept prochaines saisons du contrat qui pèse pour 4,82 millions $ sur la masse à chaque campagne, surtout avec son invisibilité sur la patinoire présentement.

Ce ne serait pas surprenant de voir les Hurricanes jeter l’éponge. Même Grant McCagg, qui a longtemps défendu le talent et le potentiel de Kotkaniemi plus que personne, a finalement avoué qu’il avait tort.

Kotkaniemi avait montré de belles choses en début de saison, mais il ne semble pas capable de conserver cette cadence pendant une campagne complète. C’est désolant de voir un jeune avec autant de potentiel ne pas être capable d’atteindre les hauteurs qu’on pensait qu’il pouvait atteindre.

En rafale

– Montréal n’est plus seul en tête.

– Bon match du jeune Xhekaj.

– Indétrônable.

PLUS DE NOUVELLES