Jesperi Kotkaniemi a obtenu trois fois plus d’argent que ce qu’il aurait dû toucher normalement

Chose certaine, vous n’avez pas terminé d’entendre parler de Jesperi Kotkaniemi.

Le Finlandais a accepté une offre hostile de 6.1 millions de dollars des Hurricanes et les Canadiens ont une semaine pour égaliser l’offre. Sur les réseaux sociaux, les opinions concernant la prochaine destination de Kotkaniemi divergent.

Certains croient que Bergevin doit égaliser l’offre et d’autres croient qu’il devrait prendre les choix au repêchage au lieu.

Quoiqu’il en soit, l’offre est très haute. 6.1 millions de dollars, c’est beaucoup. Même Phillip Danault n’a pas reçu ce montant…

Le Canadien n’a pas voulu payer six millions à Danault, alors pourquoi le ferait-il à KK?

Renaud Lavoie a parlé avec plusieurs personnes près de la LNH et l’une de ces personnes a affirmé que le contrat de Kotkaniemi en vue de la prochaine saison devrait être de 2,2 millions. C’est la suggestion la plus élevée de toutes ces personnes. Pourtant, les Hurricanes et Don Waddell ont offert près de trois fois ce montant.

Au final, c’est eux les perdants… 

Comme mentionné dans des textes antérieurs, je suis un grand partisan de KK. J’ai un chandail signé pi tout… Mais je suis capable d’avouer qu’il ne vaut pas 6.1 millions de dollars.

La Caroline a refusé de signer son gardien d’avenir en Alex Nedeljkovic pour moins d’argent et l’un des meilleurs défenseurs de la LNH. Par contre, signer un centre de troisième trio pour six millions, ça, c’est correct.

Les Hurricanes ont peut-être une bonne formation, mais l’administration me semble enfantine. Pourquoi baser tes décisions organisationnelles sur une vengeance?

À ne rien comprendre…

Mais bon, ils peuvent bien faire ce qu’ils veulent. Après tout, c’est eux qui écoperont.

Au final, qui a gagné cette guerre d’offres hostiles? Bergevin ou Waddell?

En Rafale

– Autre dégelée.

– Une autre belle performance du jeune lanceur.

– Toute bonne chose a une fin.

– De bons joueurs restent disponibles.

– Le responsable de Twitter ne lâche juste pas le morceau.

PLUS DE NOUVELLES