Jeremy Roenick critique Niskanen et lance des fleurs à Price et Gallagher au 91.9 Sports

Stéphane Gonzalez et Georges Laraque ont reçu Jeremy Roenick en entrevue au 91.9 Sports, cet après-midi. Maxime Van Houtte a partagé l’extrait sur Twitter en la vendant comme la meilleure entrevue qui soit passée à la station sportive depuis quatre ans… Et elle ne déçoit pas, malgré les attentes assez élevées.

Rare entrevue anglophone sur les ondes de la radio montréalaise, cet entretien avait beaucoup de charme – les deux animateurs en ont, et Jeremy Roenick est un gars réfléchi qui n’a pas peur de parler et de semer la controverse.

L’ancien des Sharks a notamment mentionné que Brendan Gallagher était un joueur qu’il appréciait énormément avant de commenter le coup qu’il a reçu de la part de Matt Niskanen.

« Brendan Gallagher est l’un de mes joueurs préférés. Il est petit en taille, mais grand dans son coeur. C’est une grosse perte pour Montréal. »

Jeremy Roenick n’avait pas la langue dans sa poche.
(Crédit: NBC)

Il a été très critique du défenseur des Flyers – selon lui, il n’avait pas de mauvaise intention, mais connaissait ce qui était en jeu avec un tel geste. C’est inacceptable, selon lui.

« Je n’ai pas aimé le coup, c’était terrible. Je sais que Niskanen ne voulait pas lui faire mal. Mais quand tu fais ça, tu prends un risque de blesser un joueur. Surtout avec la différence de taille. Je n’ai pas aimé. Je l’ai détesté. Je n’ai aimé aucun aspect du jeu.  »

Roenick a même été très honnête en avouant son allégeance dans cette série, apportant toutefois de façon objective son grain de sel.

« Je ne vais pas vous mentir, je prends pour Philly parce que je les aime et que j’ai joué pour eux. Mais Carey Price est l’un de mes athlètes préférés de la planète. Mais rien dans le sport permet un coup à la mâchoire comme celui-ci. »

Le joueur retraité a mentionné qu’il a déjà eu cinq fractures dans sa mâchoire et qu’il est revenu au jeu après 14 jours. S’il était Gallagher et qu’il en avait l’opportunité, il reviendrait au jeu dans une semaine.

Une anecdote sur Dale Hawerchuk

Roenick en a profité pour rendre un vibrant hommage à Dale Hawerchuk. Il a parlé de son amour pour la personne qu’il était et lui a souhaité bonne chance dans sa nouvelle vie.

Il a ensuite raconté que l’ancien des Jets l’avait appelé, avant de rendre l’âme.

« Il m’a appelé avant qu’il ne rende l’âme. Il m’a dit »Jeremy, tu dois être patient. Tu es un joueur digne du Temple de la Renommée dans tous les sens du mot ». Et j’ai pleuré comme un bébé. Je ne sais pas si le Temple me reconnaîtra ainsi, mais le fait qu’une légende comme lui me dise ça, c’est tellement touchant. »

PLUS DE NOUVELLES