Jeff Petry est promu sur la première vague d’avantage numérique

Les débuts de Jeff Petry avec sa nouvelle équipe ont fait couler beaucoup d’encre.

Ça ne s’est pas nécessairement déroulé comme il le prévoyait, alors qu’au tout début du mois de novembre, il était pointé du doigt en lien avec les insuccès des Penguins, lui qui est le deuxième plus haut salarié à Pittsburgh.

Mais depuis, les choses semblent s’être replacées pour l’ancien défenseur du Canadien. Il s’acclimate bien au sein de sa formation et commence à retrouver le « swagger » qu’il avait à ses belles années à Montréal.

Reconnu pour être un défenseur à caractère offensif, Petry a son rôle à jouer sur la deuxième vague de l’avantage numérique des Penguins. Mais depuis le début de l’année, le power play ne roule pas comme prévu à Pittsburgh (taux d’efficacité de 17.91%), et voilà que l’entraîneur-chef de la formation, Mike Sullivan, a décidé de brasser les cartes.

C’est dans cette optique-là qu’on retrouve maintenant le défenseur droitier sur la première unité du jeu de puissance, alors qu’il partage la ligne bleue avec Kristopher Letang. Evgeni Malkin, Sidney Crosby et Jake Guentzel complètent la vague, une unité qui a le potentiel de causer de dommages aux autres formations de la LNH.

Nos collègues chez Habs et LNH en ont également fait mention dans un récent article. 

On souhaite donner le plus de chances à Petry de produire et de connaître du succès et cela passe entre autres par lui donner plus de temps de jeu sur l’avantage numérique. Parce qu’on sait à quel point il peut être efficace s’il est en forme et qu’il se donne à 100%.

Jeff Petry aura donc le mandat de relancer l’attaque massive des Penguins et vous savez que ce n’est pas une tâche qui est facile. Or, en regardant la qualité des joueurs avec qui il aura l’occasion de jouer, ne soyons pas surpris de le voir connaître du succès dans les prochains matchs au niveau offensif.

Il s’agit d’une belle occasion pour lui d’engraisser sa fiche personnelle (statistiques) et ce sera à lui de saisir sa chance.

En rafale

Josh Anderson au New Jersey, on oublie ça?

– Le livre de Pierre Gervais continue de faire jaser.

– Bonne lecture.

– Ça se passe en fin de semaine, à la Place Bell.

– Buffalo l’emporte face à Détroit.

PLUS DE NOUVELLES