Jeff Petry devra se lever et jouer un gros match ce soir

Ainsi va Jeff Petry, ainsi va le Canadien.

Cette phrase, on l’a souvent entendue cette saison, surtout dans les premières semaines de celle-ci. Ça semble un peu exagéré, j’en conviens, mais Petry est un élément tellement important pour le CH. Il est droitier, il a un bon coup de patin, il peut relancer l’attaque (et même l’appuyer) et il peut donner des coups d’épaule.

Il est le seul défenseur de l’équipe qui possède toutes ces caractéristiques.

Or, depuis sa blessure, on remarque qu’il n’est pas à 100%. Il commence tranquillement à reprendre du poil de la bête et il ne joue pas mal, mais il n’est plus un élément offensif aussi solide qu’en saison régulière. De plus, on l’a vu commettre quelques revirements coûteux, comme celui qui a permis au Lightning d’inscrire un premier but lundi soir.

Si le Canadien veut prolonger cette finale, il aura besoin que ses meilleurs éléments soient en grande forme ce soir. Carey Price, Shea Weber, Brendan Gallagher et Tyler Toffoli en font partie, et Jeff Petry est également du lot.

Oui, il est incommodé par une blessure à la main droite. Oui, il joue de grosses minutes. Mais malgré tout, s’il est dans la formation, il doit performer. C’est aussi simple que ça.

Petry est un défenseur à caractère offensif, mais depuis le début de la série, on le sent un brin plus hésitant quand vient le temps d’appuyer l’attaque. Il semble également avoir un peu plus de difficulté avec sa première passe, ce qui représente habituellement sa plus grande force.

Il ne nuit pas nécessairement à l’équipe, mais maintenant qu’il est sur la première unité d’avantage numérique et que son équipe disputera le match le plus important de sa saison ce soir, il doit retrouver ses repères et offrir le jeu qui lui a permis de terminer au 13e rang dans la course au trophée Norris cette saison.

Parce qu’après tout, « ainsi va Jeff Petry, ainsi va le Canadien ».

PLUS DE NOUVELLES