Jamie Benn et Tyler Seguin sommés de produire davantage par le propriétaire des Stars

L’histoire se répète, année après année, chez les Stars de Dallas. Malgré leur participation à la finale de la Coupe Stanley en 2020, les étoiles du club sont à nouveau critiquées – quelques années après le début du manège.

Vous n’avez aucune idée de quoi on parle? Il suffit de remonter un peu le calendrier pour voir que plusieurs têtes dirigeantes des Stars ont publiquement salir Jamie Benn et Tyler Seguin, qui jouent ensemble au Texas depuis 2013.

En 2018, c’est le PDG Jim Lites qui les a solidement insultés. Puis, en 2019, l’entraîneur-chef Jim Montgomery (désormais à Boston) s’est montré déçu de leur rendement.

C’est maintenant au tour du propriétaire de la franchise, Tom Gaglardi, de se laisser aller.

En entrevue avec Saad Yousuf de The Athletic, le proprio a identifié Benn et Seguin dans un élan de plaintes contre son propre effectif, au beau milieu de la saison morte.

« Nous avons beaucoup trop de joueurs qui ne sont pas performants offensivement. Nous avons besoin que quelque chose change. »

Gaglardi, en pointant Benn et Seguin dans sa critique, a bien joué ses cartes. Pourquoi?

Il n’est pas difficile de voir qu’avec un salaire annuel de 9,85 M$ (Tyler Seguin) et 9,5 M$ (Jamie Benn), les deux joueurs étoiles de la formation sont ceux qui devraient logiquement produire le plus. À eux deux, ils comptent pour 23,4 % des salaires à Dallas, soit près du quart.

Par contre, l’équipe n’est pas non plus dans le pétrin. D’un point de vue de masse salariale, les Stars disposent de près de 11,5 M$ sous le maximum. Parmi leurs obligations : retenir les services de l’attaquant Jason Robertson et du gardien Jake Oettinger, tous les deux joueurs autonomes avec restrictions actuellement. Ça devrait pouvoir se faire.

En termes de production offensive, maintenant, les résultats sont bel et bien décevants.

D’abord, en 81 matchs, Seguin a amassé 24 buts et 25 passes, pour un total de 49 points. Pour un joueur ayant eu son potentiel, c’est décevant. L’Ontarien de 30 ans avait déjà atteint ou frôlé le plateau des 80 points à quelques reprises par le passé, mais a clairement ralenti la cadence. Sa dernière campagne du genre remonte à 2018-2019.

Pour ce qui est de Benn, l’ailier gauche de 33 ans a inscrit 46 points (18 buts, 28 passes) sur un calendrier complet l’an dernier, soit 82 parties. Considérant qu’il est un ancien gagnant du Art Ross (2015), on peut s’attendre à davantage de sa part. Mais en même temps, il est vieillissant.

L’an dernier, les Stars ont terminé leur année avec un dossier de 46-30-6, valide pour le quatrième rang dans la division Centrale de la LNH. Ils ont été éliminés en sept rencontres par les Flames de Calgary au premier tour des séries éliminatoires.

en rafale

– Jordan Kyrou s’ajoute à la liste de joueurs se dissociant du scandale.

– Même chose pour Taylor Raddysh.

– Une bonne chose pour le baseball!

– Des nouvelles du blessé du CF Montréal.

– Les deux champions pourraient donc y participer.

PLUS DE NOUVELLES