Jakob Pelletier est motivé à atteindre la LNH

À l’aube de sa deuxième saison dans les rangs professionnels, Jakob Pelletier estime qu’il est temps pour lui d’intégrer la cour des grands. À l’automne, le jeune attaquant espère percer la formation des Flames de Calgary.

L’an dernier, avec le Heat de Stockton, club-école des Flames, l’ailier gauche de Québec a été le second meilleur marqueur de son club : 27 buts et 35 passes, pour un total de 62 points en 66 parties. Seul le centre Matthew Phillips le dépassait à ce chapitre.

En entrevue avec Aaron Vickers du NHL.com, Pelletier a clairement identifié son but pour la saison 2022-2023.

« Mon premier objectif est d’atteindre la LNH. Je vais faire tout mon possible pour y parvenir.

En ce moment, je veux connaître une bonne saison morte et arriver au camp plus fort physiquement. Si je dois m’entraîner deux fois par jour pour accomplir cela, c’est ce que je ferai. »

Cette volonté de vouloir s’entraîner autant démontre certainement quelque chose. Évidemment, dans certains cas, ce genre de phrase peut paraître comme un tas de paroles en l’air.

Mais si le jeune insiste sur sa motivation et se dit prêt à monter sur la glace ou encore se présenter à la salle de musculation à un rythme aussi fréquent, ça ne peut être que positif. Ça ne peut que jouer en sa faveur.

Rappelons que les partisans du CH auraient apprécié le voir débarquer à Montréal dans la transaction Toffoli, mais que ça n’a pas pu se produire en fin de compte. Les Flames l’aiment, ils veulent le garder.

Dans la même entrevue, l’ancien des Wildcats et des Foreurs dans la LHJMQ a reconnu qu’il n’était pas prêt à intégrer la LNH à son camp l’automne dernier.

Mais s’il est « fidèle à son jeu », puis qu’il insiste sur son bâton ainsi que son échec avant, il a le sentiment de pouvoir réussir.

Ray Edwards, entraîneur de développement des Flames, semble être en accord avec ce qu’avance Pelletier, 21 ans. Mais il ne cache pas que ce dernier devra au moins causer une petite surprise.

« C’est la prochaine étape pour lui. Il se doit de forcer les gens à prendre des décisions difficiles, c’est aussi simple que cela. Nous lui avons déjà parlé de cela et il comprend l’ampleur de sa tâche dans les prochains mois. Son objectif est d’arriver au camp et de brouiller les cartes. »

Si jamais il perce la formation, le 26e choix au repêchage 2019 deviendra le plus jeune joueur de l’effectif des Flames. À présent, le défenseur gaucher Juuso Valimaki tient ce titre, du haut de ses 23 ans. Il a été sélectionné 16e en 2017.

Sinon, il demeurera à Calgary, car le Heat de Stockton vient de s’y installer. Le club porte maintenant le nom de Wranglers.

en rafale

– En parlant des Wranglers.

– Un épisode de podcast avec Brandon Prust, pour les intéressés.

– Une défaite de la Canadienne.

– Caufield pourrait dire quelque chose d’intéressant.

– L’heure était au bilan pour l’Alliance.

PLUS DE NOUVELLES