J’ai honte d’autant aimer le hockey dans ces moments-là

On avait jusque là une soirée quasi parfaite. Carey Price connaissait un autre bon match, ayant bloqué plusieurs tirs dangereux…

Les jeunes Nick Suzuki et Jesperi Kotkaniemi avaient encore une fois trouvé le fond du filet…

Les vétérans Brendan Gallagher et Eric Staal aussi…

Joel Armia, Corey Perry, Tyler Toffoli, Shea Weber, Ben Chiarot, Joel Edmundson et Erik Gustafsson Jeff Petry jouaient du gros hockey…

Le Canadien avait pris l’avance à la quatrième minute pour ne plus jamais la perdre ensuite. Il était en total contrôle de la situation…

Puis, il a fallu que Mark Scheifele, qui n’arrivait pas à gérer ses émotions et sa frustration (et qui avait frappé son bon ami Ben Chiarot à la tête alors que ce dernier était au sol quelques minutes auparavant) y aille d’un coup salaud, dégueulasse, vicieux, disgracieux et atroce sur Jake Evans. Résultat : un joueur de talent frustré de ne pas remporter une septième victoire de suite avec son équipe a mis K-O un jeune joueur qui célébrait son 25e anniversaire de naissance. Col*ss.

Scheifele est venu gâcher la fête, big time!

Sean Avery a indiqué que selon lui, le coup était légal et que Jake Evans devait absolument se protéger et lever la tête…

Mike « Pack Your Shit » Commodore y est allé d’un commentaire tout aussi passé date, évoquant un clean hit. On n’est plus en 1991…

98 % des gens trouvent que ce coup était d’une violence rarement vue dans la LNH. Reste à espérer que Gary Bettman et George Parros ne font pas partie du 2 % problématique…

Scheifele ne jouait pas la rondelle sur son geste. De toute façon, je crois qu’elle était déjà rentrée dans le filet des Jets…

Il a utilisé son épaule/coude reculé pour frapper, et non celle qui aurait davantage empêché Evans de se rendre au bout. L’objectif n’était pas de sauver le but à cet instant précis là.

Il n’a jamais tenté d’arrêter la rondelle avec son bâton. Arrêtons de dire qu’il n’avait pas l’intention de blesser. Quelle était son intention alors? C’était prémédité…

Il était dans la zone des Canadiens et a pris 13, 14 enjambées avant de frapper Evans. C’est exactement la définition d’une charge illégale et d’un assaut au sens de la LNH (et de son livre des règlements). À partir de deux enjambées, la LNH peut considérer ça comme un assaut. Il y en a eu au moins 13…

Ses patins ont quitté la glace.

Il voulait probablement passer un message et préparer le prochain match, comme c’est encore vanté par la culture du hockey.

Non, ce n’était pas un accident comme John Tavares en première ronde. C’était différent. Il y avait de la frustration et de la gestion d’émotions déficiente.

Espérons que Jake Evans sera OK et qu’il se remettra rapidement de cette autre blessure à la tête. Il en était déjà à une quatrième charge à la tête depuis qu’il a été repêché par le Canadien et ce serait AU MOINS sa troisième commotion cérébrale si les médecins lui en diagnostiquent une. Il n’a que 25 ans (depuis hier).

Bonne nouvelle! Evans parlait et bougeait dans le vestiaire après la rencontre. Il n’a pas été transporté à l’hôpital et il a passé la nuit à l’hôtel.

S’il a bel et bien subi une commotion cérébrale sur le jeu – et j’espère qu’on prendra toutes les précautions nécessaires -, Evans ne jouera pas avant la semaine prochaine. Il ratera AU MINIMUM les trois prochaines parties. Entre vous et moi, j’ai le feeling que sa série est terminée. Ou du moins, qu’elle doit l’être.

Et Scheifele, lui? Affrontera-t-il à nouveau les Habs ce printemps?

Stéphane Auger a dit croire à une audience en personne (via Zoom) et à au moins cinq matchs de suspension hier soir sur les ondes de TVA Sports. Darren Dreger, ce matin, parlait d’un coup qui n’était pas à la tête et de la possibilité de voir Scheifele – un joueur qui n’est pas reconnu pour être salaud et qui n’a jamais été suspendu – peut-être s’en sortir.

Sincèrement, je déteste le hockey lorsqu’il vient avec ce genre de gestes. Hier soir, j’avais presque honte d’avoir regardé ce triste spectacle et de gagner ma vie en en parlant tous les jours. J’étais heureux que mon garçon ait été se coucher, simplement parce que j’allais pouvoir trouver une façon d’expliquer le geste de Scheifele avant qu’il ne le voit à Sports 30. Je n’en ai pas trouvé…

Peut-être est-ce parce que j’ai mal (et très peu) dormi suite à celui-ci?

Scheifele a reçu un cinq et un dix minutes pour son geste. Il a été chassé de la rencontre. Puisqu’il ne restait qu’une minute au cadran, j’ose croire que la LNH mettra ses culottes, qu’elle défendra son image et sa réputation, qu’elle tentera de rendre ses patinoires plus sécuritaires et qu’elle cessera de faire rire d’elle en suspendant Scheifele. Et pas juste un match…

On aura droit au fameux code de vengeance que je déteste tout autant!

Paul Maurice est le seul Jet qui a tenté de venir à la défense de Scheifele en parlant d’un geste inhabituel…

Dominique Ducharme a frappé fort en mentionnant que contrairement à l’incident Tavares, les joueurs de l’autre équipe ne semblaient pas trop inquiets de l’état de santé d’Evans lorsque celui-ci gisait inerte sur la patinoire.

La LNH doit prendre ses responsabilités et suspendre pour la peine Mark Scheifele. Même s’il est un joueur vedette, qu’il n’est pas un récidiviste et que nous sommes en séries. Son intégrité en est en cause.

Un tribunal civil ou criminel hésiterait moins longtemps avant de punir Scheifele, t’sais…

Est-ce que Gary Bettman sans maquillage, c’est encore Gary Bettman? Et surtout, est-il l’homme de la situation? A-t-il un cœur? Ou attend-il qu’il y ait mort d’homme ou paralysie sur l’une de ses patinoires? Your call, Gary!

PLUS DE NOUVELLES