Pourquoi les Jackets ont préféré Dubois à Puljujarvi | Les 50 meilleurs joueurs de la LNH, selon EA Sports

Bonne fin d’après-midi!

Pourquoi les Blue Jackets ont choisi Dubois

Un consensus fort s’était établi lors du dernier repêchage. Matthews, Laine et Puljujarvi étaient sans l’ombre d’un doute les trois meilleurs joueurs de la cuvée. À en juger par les mock draft, les déclarations publiques des recruteurs et les divers sons de cloche dans la vaste communauté du dépistage, il n’était même pas question d’exceptions. De divergences d’opinions.

Il n’y avait rien de tel.

S’il y a quoi que ce soit, c’était à l’intérieur des positions 2 et 3 qu’il y avait lieu de débattre. Les Jets auraient, à un certain moment, eu de la difficulté à trancher entre les deux Finlandais, selon ce que rapportait Bob McKenzie.

Il s’agissait donc d’une formalité que Jarmo Kekäläinen, lui-même un finlandais, allait prononcer le nom de Puljujarvi après que les Jets aient arrêté leur choix sur Laine. Coup de tonnerre, on lui a plutôt préféré Pierre-Luc Dubois, à la surprise générale des partisans entassés dans l’amphithéâtre des Sabres.

Les Oilers, eux, jubilaient. Une émule de Jari Kurri pour flanquer Connor McDavid? Un joueur de la trempe de Puljujarvi au quatrième rang? Pincez Peter Chiarelli!

Chez les partisans des Jackets, les opinions étaient partagées. A-t-on voulu faire dans la dentelle? A-t-on privilégié la position (centre) au détriment du talent brut? Comment expliquer que leur groupe de recruteurs voyait les choses différemment des autres, alors que le choix semblait si simple?

Le passé sombre de l’équipe en matière de recrutement nourrissait ce sentiment de scepticisme. Nikolai Zherdev, Nikita Filatov, Alexandre Picard, Pascal Leclaire, Rotislav Klesla… Tous repêchés dans des positions pourtant avantageuses.

Le personnel a beau avoir changé au fil des ans, ces mauvais souvenirs ont laissé une marque. Et bien sûr, un sentiment de déjà-vu désagréable.

Le récit que nous partage aujourd’hui le journaliste Aaron Portzline nous convainc toutefois d’une chose: le processus derrière la décision, lui, était bon.

C’est qu’en 2005, les Jackets avaient Anze Kopitar au cinquième rang de leur liste. Leurs recruteurs, après des heures de visionnement et de dur labeur, avaient convenu que le Slovénien était le cinquième meilleur joueur du repêchage. Cette opinion allait à contre-courant. Elle n’était ni populaire ni « sexy », car peu de hockeyeurs en provenance de son pays ne percent la LNH. Ils s’y établissent encore moins comme des vedettes…

Pour le directeur général Doug MacLean, il n’était alors pas question de sortir des sentiers battus et de s’exposer à ce risque, au 6e rang. Il a jeté aux orties la fameuse liste et opté pour Gilbert Brule, un espoir considéré plus « sécuritaire ».

MacLean a commis deux erreurs monumentales. 1) ne pas accorder pleine confiance aux employés qu’il déploie pour voir une tonne de matchs – et qui sont donc les mieux placés pour prendre ce genre de décisions, 2) montrer une peur de faire des erreurs qui a fini par le torpiller (safe is death).

L’été dernier, les Blue Jackets ont donné carte blanche à leurs recruteurs. Ces derniers étaient véritablement convaincus que Pierre-Luc Dubois était un meilleur joueur que Puljujarvi. Même si cela déviait du consensus.

Jarmo Kekäläinen a accepté de faire face à la musique et de prendre une décision difficile, lui. Voyons voir si ça lui rapporte.

En rafale
– EA Sports a publié son classement des 50 meilleurs joueurs de la LNH. On y retrouve trois joueurs du CH: Shea Weber (7), Carey Price (9), Max Pacioretty (48). (NHL 17)

Weber sera-t-il vraiment un joueur plus important que Jésus Price? J’en doute fort.

– Au cas où vous l’aviez manqué: une autre addition au staff de George McPhee.

– Les Sénateurs pourraient acquérir un autre défenseur. Une offre d’essai professionnel est aussi considérée.

– Le Canadien Frank Dancevic a atteint le deuxième tour des qualifications du US Open. (La Presse)

– La suspension de Brock Lesnar a été prolongée. (RDS.ca) #UFC

– Quand TVA Sports se prépare pour la Coupe du monde, ça ne fait que nous rappeler à quel point ça approche!

– L’équipe d’étoile de Max Pacioretty comprend Carey Price, Nicklas Lidstrom, Bobby Orr, Mario Lemieux, Sidney Crosby et Wayne Gretzky. (Habs TV)

– Joe Sakic aurait terminé le processus d’entrevue et nommerait un nouvel entraineur-chef ce week-end. (The Score) #Avalanche

 

 

PLUS DE NOUVELLES