Il ne restait plus que 14 joueurs sur l’effectif du Rocket cet après-midi

Colossal, le nombre de joueurs faisant partie du protocole COVID de la Ligue nationale de hockey a des impacts qui se font ressentir jusque dans les rangs mineurs. À l’heure actuelle, seuls 17 joueurs figurent sur l’effectif officiel du Rocket de Laval.

Cet après midi, avant que le club ne rappelle Justin Ducharme, Shawn St-Amant et Charles-David Beaudoin des Lions, il n’en avait que 14.

Ridiculement bas, ce total est une cause directe de l’hécatombe chez le Canadien. Comme 11 joueurs du grand club sont actuellement indisponibles pour des raisons diverses, le Rocket se trouve forcé d’envoyer pas mal de bâtons en renfort.

On n’a qu’à penser à l’alignement du Tricolore, hier contre le Lightning. Une demi-douzaine des patineurs représentant le Bleu Blanc Rouge ont passé une portion significative de la présente saison dans la LAH.

Cet après-midi, il n’y a que huit attaquants, cinq défenseurs et un gardien qui pouvaient sauter sur la glace pour le Rocket.

Parmi ces 14 joueurs, à noter qu’il y a 12 Québécois. L’un des deux autres, Xavier Ouellet, est né en France et il a grandi dans la province. Le seul qui n’a pas de lien avec le Québec, c’est Tory Dello, un défenseur originaire de l’Illinois. Et Devante Smith-Pelly, mis sous contrat hier, ne figure pas sur le site du Rocket.

En revanche, même si l’effectif a une saveur locale, n’empêche qu’il est largement insuffisant pour subsister chez les professionnels.

Heureusement, la rencontre qui devait l’opposer au Crunch de Syracuse ce soir a été annulée, alors que plusieurs cas de COVID-19 ont été détectés chez l’adversaire. Autrement, Laval aurait été dans le pétrin.

À partir de maintenant, une marche à suivre s’impose : si les joueurs du CH ne sont pas réinstaurés assez rapidement au sein de la formation principale et que conséquemment, personne ne redescend, le Rocket devra impérativement signer des joueurs à la pelle pour être en mesure de poursuivre sa saison normalement.

Et qu’en est-il des rappels en provenance de Trois-Rivières? Il se trouve que l’affiliation ECHL du Tricolore se vide, elle aussi. Ses ressources ne sont pas infinies. Pour preuve, elle a même dû signer sept nouveaux joueurs cette semaine.

Ce qui pourrait aider le Rocket à regarnir ses rangs, c’est que parmi ses joueurs actuels, seul Jean-Sébastien Dea possède un contrat avec le Canadien. Il est donc le seul joueur à Laval à pouvoir être rappelé, ce qui devrait limiter les dégâts.

Reste que si le Rocket veut éviter de faire reporter des matchs par manque de personnel, l’équipe doit faire gonfler son effectif.

en rafale

– Déjà un acteur concerné qui prend la parole.

– Difficile réalité.

– Ça veut tout dire.

– On les voit d’ailleurs apprécier le moment ici.

– Le directeur général des Lions devra s’absenter.

PLUS DE NOUVELLES