Huberdeau-Tkachuk : un « gros risque » pour les Panthers, selon Bruno Gervais

Les Panthers de la Floride, en allant chercher les services du jeune Matthew Tkachuk, ont payé le plein prix.

Selon certains analystes de hockey, le départ de Jonathan Huberdeau, deuxième meilleur pointeur de la Ligue nationale l’an dernier, risque de leur faire mal.

Bruno Gervais, ancien joueur des Islanders de New York et analyste pour le 98.5, a prononcé un commentaire de ce style, après s’être dit « surpris » de voir un échange de cette ampleur dans la LNH.

À l’émission Les amateurs de sport, Gervais a soutenu que les Panthers avaient pris un « gros risque » en donnant autant d’éléments aux Flames de Cagary.

« J’ai été très surpris, surtout avec le genre de saison que Jonathan Huberdeau avait connu. […] On pensait que la Floride allait être capable de faire le prochain pas, mais ça n’a pas fonctionné. Et tout de suite tu viens changer la mentalité. »

À partir de la date limite des transactions, la franchise floridienne s’est clairement mise en mode « gagnons immédiatement ». Ça s’observait facilement.

Après tout, si l’on suit les transferts effectués par le DG Bill Zito pour bâtir cette équipe, on constate qu’il a donné beaucoup pour ajouter Claude Giroux et Ben Chiarot à son effectif pendant 20 matchs, juste avant d’acquérir Tkachuk à long terme.

Bruno Gervais a même fait la liste des éléments ayant quitté : Huberdeau, MacKenzie Weegar, Owen Tippett, trois choix de premier tour en 2023, 2024 et 2025, en plus d’un choix de troisième ronde et deux espoirs.

« T’as donné beaucoup dernièrement et tout ce qui te reste entre les mains c’est Matthew Tkachuk. »

Autre élément à ne pas négliger : Avec 104 points, Tkachuk a connu sa première année de 40 buts dans la LNH en 2021-2022, en six saisons. Il avait connu une campagne plus difficile en 2020-2021.

Cela signifie que les Panthers misent sur son potentiel à long terme, un « gros risque » selon l’analyste. Surtout qu’on le change d’environnement, « ce qui n’est pas garant de succès ».

Comme il s’était bâti un rôle devant le filet et en avantage numérique en Alberta, Tkachuk devra traîner avec lui cette identité s’il espère continuer de produire à ce rythme. « Ce sera tout un défi de connaître à nouveau ce genre de saison », pense-t-il.

Gervais estime que la Floride prévoyait une trop grande hausse de salaire pour Huberdeau, qui va pouvoir gagner bien plus de 5,9M$ lors de son prochain contrat après sa saison 115 points.

en rafale

– Un beau geste.

– Superbe nouvelle.

– Bonne analyse.

– Pour les intéressés.

– De la stabilité à Green Bay.

PLUS DE NOUVELLES