Une hausse substantielle du plafond salarial nuirait au Canadien… Et aux Nordiques | En rafale

On entend souvent dire que Marc Bergevin n’aurait jamais dû accorder à Alexei Emelin un contrat de 4 ans à plus de 16 millions $ au total…

Que Jeff Petry est surpayé pour un défenseur de 2e paire…

Que Tomas Plekanec est un 3e centre qui gagne autant d’argent qu’un 1er centre

Et à un certain niveau, tout ça est vrai! Quelques contrats chez le Canadien sont bel et bien de mauvais contrats.

En fait, des mauvais contrats, il y en a dans chaque équipe.

Mais bon… Comment peut-on évaluer si un contrat est bon ou mauvais? En le comparant avec celui de joueurs similaires… Et en calculant son impact sur la masse salariale de l’équipe (en proportion, par exemple).

Parce que disons-nous une chose tout de suite, là : S’il n’y avait pas de plafond salarial, on se foutterait pas mal des termes contractuels des joueurs. Ce n’est pas nous qui les payons, first, et le véritable plaisir de suivre les contrats des gars, c’est parce qu’au final, ils influencent les décisions futures des DG. Si une équipe a encore de la place sous le plafond salarial, elle sera plus encline à acheter, au deadline, et à venir folle, le 1er février.

Et si elle est accotée dans la plafond, elle devra trouver des moyens toujours plus originaux les uns que les autres de libérer de l’espace, quitte à échanger un bon espoir avec un gros contrat. #Teravainen #Bickell

Où est-ce que je veux en venir?

Sans plafond salarial, il n’y aurait pas tous ces problèmes là. Le hockey serait beaucoup moins comptable.

Mais on jase pour rien. Le plafond est là pour rester.

Sauf que si l’on regarde du côté de la NBA, on peut penser, peut-être, que dans un avenir rapproché, il se mettra à augmenter considérablement et que rendu là, des contrats comme ceux d’Emelin, Petry et Plekanec (ou les prochains mauvais contrats) ne feront plus vraiment mal à leur DG (car en terme de proportion du plafond salarial, ils seront moins importants).

6 millions $ pour un 2e/3e centre, c’est beaucoup… Mais c’est moins handicapant si le plafond salarial est de 90 millions $, et non de 73 millions $. Shea Weber dans 5 ou 6 ans, ne sera peut-être pas si handicapant que ça si le plafond augmente de 20 ou 30 millions $.

Plusieurs DG ont fait des projections au cours des 2 dernières années selon lesquelles le plafond salarial serait pas mal plus haut qu’il ne l’est présentement, dans la LNH. Mais le dollar canadien est venu tout faire foirer

Quand on regarde ça de plus près encore, le plafond de la LNH n’a augmenté que de 1 ou 2 millions $ par année depuis 2014-15. Merci à l’escalator, by the way… Sinon ça aurait été pire encore!

La NBA est aussi passée par là. De 2008-09 à 2013-14, le plafond est resté à environ 58 millions $ à chaque saison!

Sauf qu’il s’est passé quelque chose à l’été 2014… Puis encore quelque chose à l’été 2015… Et quelque chose de gigantesque à l’été 2016! En l’espace de 3 ans, le plafond est passé de 58,679 millions $ à 94,143 millions $, dans la NBA. C’est plus de 35 millions $ d’augmentation, ça! Quelques saisons stables (comme celles présentement, dans la LNH) et une explosion ensuite…

Pourquoi? En partie en raison du nouveau deal avec ESPN! Mais aussi parce que la ligue se porte bien, en général (surtout aux États-Unis). Et qu’elle n’a qu’une équipe au Canada (vs 7 dans la LNH). #DollarCanadien

Or…

Si le dollar canadien parvient à se replacer (de façon constante), on peut donc espérer voir le plafond salarial augmenter de quelques (voire même de plusieurs) millions $ à chaque été…

Surtout que le prix des billets et des loges corporatives continuent d’augmenter d’année en année!

Plus le plafond augmentera, moins les mauvais contrats handicaperont les équipes.

Et plus les gros marchés (qui sont aussi attrayants pour les joueurs) pourront se payer plus de bons joueurs encore, le 1er juillet…

Et le plancher augmentera, ce qui nuira aux équipes pauvres (dans de petits marchés).

On peut se poser la question : Si le plafond salarial venait à augmenter de façon considérable, dans la LNH, est-ce que ça aiderait vraiment le Canadien?

Oui, le CH a de l’argent et il pourrait en dépenser encore plus pour ses joueurs…

Mais il verrait aussi des joueurs choisissant d’atteindre l’autonomie devenir plus nombreux et choisir encore plus des marchés sans la pression, les médias et la langue montréalaises…

Marc Bergevin l’a dit encore il y a une semaine : Plusieurs joueurs ont tout simplement coupé court aux conversations avec le Canadien. Plusieurs joueurs ne veulent tout simplement rien savoir de Montréal. S’il y a encore plus d’argent disponible ailleurs (et à Montréal), ils continueront de prioriser l’argent d’ailleurs.

Conclusion : Marc Bergevin n’a peut-être probablement pas avantage à ce que le plafond de la LNH explose comme de la NBA. Il est excellent pour gérer le cap salarial, comme il le dit lui-même, et il perdrait l’un de ses avantages concurrentiels. Le plafond aide les petits marchés, oui, mais il aide aussi les marchés moins attirants pour les joueurs.

On l’a vu dans la NBA : Quand le plafond augmente, les excellents joueurs se réunissent parfois dans une équipe déjà excellente pour tenter d’aller chercher un championnat. Pas sûr que ce serait à Montréal que les joueurs se réuniraient, dans la LNH…

Avec un énorme plafond salarial, l’Ouest deviendrait peut-être encore plus attrayant pour Price et NYC, pour Pacioretty.

Finalement, je crois que je vais continuer de souhaiter que le plafond salarial se stabilise ou qu’il augmente de façon très prudente/conservatrice. On l’a vu cet été… Ça a forcé plusieurs joueurs à demeurer avec leur équipe. Et le CH est meilleur avec son gardien de but #1 et son capitaine que sans eux, ça vous le savez déjà!

À priori, on veut que le plafond salarial augmenter, à Montréal… Mais quand on regarde ça plus en profondeur, une trop grosse augmenation nuirait davantage au CH (que ça l’aiderait).

Prolongation
– Une hausse substantielle du plafond salarial n’aiderait pas non plus le dossier des Nordiques, à Québec. Il y a beau avoir un système de partage des revenus dans la LNH, un plafond trop haut ferait reculer (encore plus) le rêve de ressusciter le hockey professionnel à Québec!

En rafale
– Brian Wilde n’achète pas l’objectif de Marc Bergevin d’instaurer la culture des Blackhawks à Montréal. #PatrickKane

Scott Cullen en rajoute, lui. Ce n’est pas la culture qui a procuré des Coupes aux Hawks. C’est le talent!

Stéphane Laporte Michel Sacco a osé critiquer sévèrement le Canadien dans La Presse. J’ai eu l’impression de me lire moi-même à quelques reprises. [LaPresse]

Ouch! « Alors que les bras des ex-Glorieux sont tendus bien haut pour passer le flambeau, ceux de Subban le sont aussi, mais pour prendre des selfies ». [InfoPresse]

– Je suis certain que le vœu de Geoff Molson se réalisera. Persuadé!

– Le penalty kill du Canadien sera-t-il efficace, l’en prochain?

– La signature du jour :

À 4 millions $ par année, peut-on parler d’une bonne signature?

https://twitter.com/generalfanager/status/752861160123367424

– Yannick Weber est toujours en couple avec la soeur de Carey Price.

– On connaît maintenant la date de chacune des audiences en arbitrage (du 20 juillet au 4 août). [TVA]

– Malheureusement pour Joël Bouchard et bien d’autres, la LHJMQ EST devenue une business.

– Le titre qui n’en est pas un.

Ouch (fois deux).

– Sergey Kovalev l’a emporté, hier… Non pas sans difficultés. #Chilemba

Jean Pascal semble avoir une petite idée du pourquoi, lui…

https://twitter.com/jeanpascalchamp/status/752694458437758977

PLUS DE NOUVELLES