Groupe B : Toute la place pour Karl Alzner

Le deuxième groupe a sauté sur la surface glacée du Complexe sportif Bell de Brossard à 12h30, succédant au groupe A. Lorsque les entraînements officiels s’amorcent, même si ce n’est que le lancement du camp d’entraînement, on est tout de même excité et emballé – comme un enfant de cinq ans qui amorce son parcours scolaire. On aime spéculer et créer de brèves histoires avec les combinaisons que le groupe d’entraîneurs teste. Même si l’on est pleinement conscient que rien n’est encore coulé dans le béton, surtout pour le quatrième trio et la troisième paire défensive.

Puisqu’il est question des paires défensives, voici à quoi celles du groupe B ressemblaient :

Chiarot-Petry
Alzner-Folin
Leskinen/Lamarche-Reilly

Karl Alzner semble destiné à obtenir une réelle seconde chance avec le Tricolore. Pour qu’il réussisse cette mission quasi impossible, ça prendra un miracle ou un changement drastique concernant sa façon de jouer. C’est simple, sa lenteur et sa façon de contrer l’adversaire ne cadrent pas avec le CH. Bref, envoyons-lui des ondes positives… ou pas!

Cela dit, à l’attaque, on retrouvait évidemment le « premier » trio de la campagne dernière, formé de Tomas Tatar, Phillip Danault et Brendan Gallagher. Pour le portrait des autres trios, ça ressemblait à ceci, si j’ai bien compris :

Byron-KK-Armia
Peca-Poehling-Varone
Vejdemo/Verbeek-McCarron-Belzile

Les deux premières unités étaient évidentes, mais pour les autres, on ne peut en dire autant… 

Pour ce qui est des détails de la séance du groupe A, ils se retrouvent juste ICI. Je vous rappelle que Max Domi et Jonathan Drouin étaient jumelés ensemble, évidemment, avec Artturi Lehkonen au sein du couloir droit.

PLUS DE NOUVELLES