Échanger Jonathan Drouin pour signer Tomas Tatar : le plan de Guillaume Latendresse

Ça ne va pas très bien pour Jonathan Drouin présentement.

Le coach a beau l’aimer et constamment modifier ses trios afin de tenter de le relancer, Drouin ne parvient plus à produire.

Il n’a que trois buts à ses 53 derniers matchs – et aucun depuis le 23 février, soit en 17 matchs – et Vincent Damphousse va même jusqu’à demander à ce qu’il soit muté sur le quatrième trio.

Le principal intéressé a avoué au cours des derniers jours qu’il n’avait plus le même tir depuis son opération au poignet en 2019. Est-ce donc le signe d’un point de non-retour?

Pas forcément… mais ça ne sent pas bon pour autant.

Souvent critiqué, Drouin avait pourtant connu un beau début de saison, qui semble derrière lui et oublié aux yeux de bien des gens. Est-ce le destin de celui qui a commencé son association avec le CH à l’aide de performances qui ne répondaient pas aux attentes?

S’il n’est pas pour être apprécié à sa juste valeur et qu’il n’est plus en mesure de produire à son plein potentiel, vaut-il mieux l’échanger? Peut-être.

Ce sont, du moins, des aspects qui font en sorte que le Canadien pourrait l’échanger.

Guillaume Latendresse, de son côté, a un autre point en faveur d’une transaction : sa meilleure valeur est possiblement ailleurs.

Comme il l’a dit au 98.5 Sports, même s’il veut garder les Québécois ici, un divorce serait peut-être mieux pour tout le monde. Avec son talent attirant et son salaire qui serait libéré sur la masse du CH, il y voit une avenue intéressante pour Marc Bergevin.

Je suis un gars qui veut des Québécois à Montréal et Jonathan, je trouve qu’il jouait bien depuis le début de la saison, mais je n’arrive pas à trouver où il peut avoir l’impact que l’on désire avec les Canadiens avec les Toffoli et Anderson… – Latendresse

On peut cependant se demander si sa blessure au poignet refroidirait les ardeurs des autres équipes…

Aux yeux de Latendresse, tester sa valeur serait une bonne chose. Son collègue Maxim Lapierre n’est cependant pas de son avis.

Avec son salaire, signer Tomas Tatar pourrait soudainement devenir plus réaliste pour le CH. Je ne sais cependant pas si Marc Bergevin, qui ne va pas chercher des gagnants de la Coupe Stanley en renfort par hasard, a été marqué par ce qu’il a vu de Tatar dans la bulle de Toronto…

Rappelons que Jeremy Filosa veut aussi voir Tatar demeurer à Montréal. Ce dernier roule très bien depuis l’arrivée de Dominique Ducharme et son ailier droit de prédilection, Brendan Gallagher, est à Montréal pour y rester.

En rafale

– Il sera à surveiller.

– Ils devraient demander conseil au Canadien.

– Le repêchage n’a pas aidé la cause des Sabres. [The Athletic]

– Un jeune homme productif.

– Les Hawks achètent leur club de la LAH.

PLUS DE NOUVELLES