Filip Mesar : son DG dans la OHL croit à une arrivée rapide dans la LNH

Quand on repense au dernier repêchage chez le Canadien, on pense évidemment à la sélection de Juraj Slafkovský au premier rang ainsi qu’aux deux transactions qui ont fait en sorte que Kirby Dach s’est amené à Montréal. Après tout, les deux sont parmi les espoirs les plus prometteurs de l’organisation et ils jouent déjà dans la LNH cette année.

Ceci dit, il ne faut pas oublier que le CH a également effectué un autre choix en première ronde, alors que le choix des Flames (acquis dans la transaction qui a envoyé Tyler Toffoli à Calgary) a permis au Tricolore de sélectionner Filip Mesar. Sans être aussi prometteur que son compatriote slovaque, Mesar demeure un espoir de qualité dans la banque du Canadien.

L’excellent Anthony Martineau a publié plus tôt aujourd’hui un très bon papier dans lequel il dresse un beau portrait de la situation actuelle du jeune Slovaque, qui est présentement du côté de Kitchener et qui y enfile l’uniforme des Rangers dans la OHL.

Dans son texte, Martineau relate notamment les propos du DG des Rangers, Mike McKenzie, qui a accepté de lui parler un peu de ses impressions en lien avec Mesar. Et du lot, il y en a une qui retient particulièrement mon attention :

La question n’est pas de savoir s’il jouera dans la LNH. La question est de savoir quand. Et Filip a tous les outils pour que ce soit très rapide. – Mike McKenzie

Clairement, donc, McKenzie semble croire que Mesar a le potentiel pour s’établir dans le circuit Bettman assez rapidement. Il est évidemment content de l’avoir à Kitchener en ce moment, mais il est bien conscient que le jeune Slovaque pourrait quitter dès l’an prochain, et ce, que ce soit pour la LAH ou même la LNH.

McKenzie affirme d’ailleurs qu’il a justement jasé de tout ça avec Mesar quand il est arrivé avec l’équipe et qu’il lui a parlé du cas de Wyatt Johnston, qui s’est établi avec les Stars à 19 ans cette année après une grosse année dans le junior. Dans les deux cas, on parle de choix de fin de première ronde.

Pour le moment, les Rangers utilisent Mesar tant au centre qu’à l’aile pour voir comment il se comporte dans chacune de ces situations. Le CH est au courant et il est d’accord avec cette façon de faire, mais éventuellement, le Slovaque aura une position assignée (et McKenzie compte en jaser avec le Canadien pour prendre la meilleure décision pour son développement).

Mais si Mesar continue de bien faire dans la OHL (il a présentement huit points en cinq matchs), McKenzie a raison de croire que le parcours de son protégé dans le junior pourrait être bref. Et si jamais le Slovaque finit par s’établir dans la LNH, il se verrait bien au centre d’un trio avec son bon ami Slafkovský à gauche ainsi que Kirby Dach à la droite des deux Slovaques.

À lui de prouver qu’il mérite sa place au centre de deux des meilleurs jeunes attaquants de l’équipe, donc.

En rafale

– Parlant des jeunes de l’organisation.

– Ça va bien pour Oliver Kapanen.

– Au tour de Jonathan Marchessault de comparer Nick Suzuki à Patrice Bergeron. [Marqueur]

– Jack Eichel : une transaction qui n’a fait que des heureux.

– Vladdy ne porte pas les Yankees dans son cœur.

PLUS DE NOUVELLES