Et si les Sabres échangeaient au Canadien un gardien qui n’est pas Devon Levi?

Le Canadien a besoin d’un gardien d’avenir. Peut-être l’a-t-il dans ses filiales (Jakub Dobes, par exemple), mais à mes yeux, il est clair que la direction doit injecter du talent devant le filet au sein de l’organisation.

À mes yeux, cela passe par le repêchage. Que le CH soit en mesure d’aller chercher un gardien d’avenir à la date limite ou pas, je veux voir le CH prendre un gardien dans les deux premières rondes en 2023.

Le débat sur l’avenir du CH entre les poteaux a justement eu lieu ce matin dans notre discussion de groupe avec les writers de DLC…

Si tu as plus de gardiens, tu te retrouves avec les mains pleines, ce qui est mieux que l’inverse. Ça force les gars à se dépasser et cela te permet d’avoir des outils sur le marché des transaction. C’est notamment pour ça que le CH a le Québécois Devon Levi dans le viseur.

Mais il n’est pas obligé pour autant d’être le seul nom, n’est-ce pas?

Les Sabres, après tout, ont vraiment les mains pleines chez les gardiens, ce qui pourrait les forcer à se départir d’un autre cerbère dans les filiales. Son nom? Erik Portillo, qui est Suédois.

Repêché en troisième ronde par les Sabres en 2019, il est très bon à l’Université du Michigan depuis quelques années. Il se développe très bien et clairement, il a un beau potentiel.

Ses chiffres sont intéressants.

(Crédit: Hockey DB)

Pourquoi les Sabres voudraient-ils l’échanger? Parce que le club déborde de jeunes gardiens et Portillo, qui a été repêché en 2019, peut devenir agent libre cet été s’il ne signe pas à Buffalo.

Et dans les conditions actuelles, il ne voudrait pas signer en raison de la congestion devant le filet.

Les Sabres s’attendent donc à le perdre pour rien cet été, ce qui pourrait forcer le club à l’échanger au cours des prochaines semaines. Un club pourrait donc prendre le chance d’aller le chercher (à petit prix) et de le convaincre de signer.

C’est un risque puisqu’il peut simplement dire non et devenir agent libre cet été.

Je ne crois pas avoir besoin de vous dire que le corridor de discussions, tel que rapporté par le collègue Maxime Truman, existe entre le Canadien et les Sabres concernant un gardien d’avenir.

Si ce n’est pas Levi, est-ce que des discussions impliquant le Suédois sont possibles? Peut-être, oui.

Si les Sabres ne veulent pas l’échanger dans la division, si le prix ne fait pas l’affaire de Kent Hughes ou si la direction du CH préfère attendre à cet été (s’il est libre), une transaction pourrait ne pas avoir lieu.

Mais le club ne perd rien à appeler à Buffalo, non?

En rafale

– Bonne lecture.

– Rien de moins.

– Un gros contrat attendra David Pastrnak. [Marqueur]

– Si le CH perd, qu’il le fasse de manière plus honorable. [TSN 690]

– Oui, il travaille fort.

PLUS DE NOUVELLES