Et si Cole Caufield n’avait pas besoin d’aller à Laval, mais bien de se reposer?

Dans le monde du sport, on dit souvent qu’il est mauvais de doubler la charge de travail d’un jeune athlète d’une année à l’autre. Après tout, oui les jeunes ont de l’énergie, mais il y a des limites à ajouter d’un coup une charge de travail à des gars sans expérience.

Pensez à la manière dont le Canadien, lors de la saison recrue de Jesperi Kotkaniemi, l’a envoyé dans les estrades lors du voyage en Californie. On s’en souvient, n’est-ce pas?

Pourquoi? Parce qu’il avait besoin de reprendre son souffle un brin non pas en raison de sa forme physique, mais bien du niveau de jeu.

Pour suivre assidument le baseball, je peux vous dire que de reposer un jeune lanceur partant pour un départ est une formule commune, et ce, même s’il connait une saison de rêve.

Pourquoi je vous parle de ça? Parce qu’en raison de la pandémie, certains jeunes ont eu des phases où ils ont peu joué et des phases où ils ont joué beaucoup. Kaiden Guhle, par exemple, est de ceux qui ont peu joué en 2020-2021, mais qui a le potentiel de jouer en masse en 2021-2022.

Saison de WHL à Prince Albert. Transaction vers Edmonton. Championnat mondial junior (à moitié). Retour à Edmonton. Possiblement les Olympiques. Coupe Mémorial en vue. Reprise possible du CMJ cet été.

Ça en fait pas mal pour un jeune, qui ne refusera pas d’aller représenter son pays cet été si le CMJ devait se terminer simplement pour se reposer pour le camp du Canadien dans neuf mois.

C’est ce qu’il affirme dans un texte de Nicolas Landry.

Et c’est là qu’en lisant le tout, je me suis rappelé de la saison 2020-2021 de Caufield, qui ressemble drôlement à celle qui pourrait attendre Guhle dans les prochains mois.

Après tout, Caufield a joué au Wisconsin, au CMJ, au Wisconsin à nouveau, à Laval et à Montréal en saison ainsi qu’en séries. Il a joué deux fois plus que lors de la campagne précédente, a fini tard dans l’été, a rapidement repris l’entraînement et s’est pointé au camp du CH avec des attentes de fou.

Est-ce possible qu’il ait besoin de repos physiquement, mais surtout mentalement? Qu’il ait besoin de s’enlever de la pression de devoir jouer par manque de joueurs? De se reculer un peu comme le font plusieurs joueurs dans plusieurs sports? C’est une question qui se pose puisque d’aller jouer à Laval ne l’aide pas forcément à se reposer, dans les faits.

Évidemment, je n’ai pas la réponse à la question, on s’entend. C’est chez le Canadien que ça doit se poser et s’analyser puisque je n’ai pas toutes les données en main, mais je pense que ça vaut la peine d’y penser puisque les dommages collatéraux de la pandémie et des fermetures de toute sorte, ça ne frappe pas que les plus vieux.

En rafale

– Enfin, Matt Murray a gagné un match.

– C’était prévu.

– Bonne nouvelle.

– Alek Manoah a tout pour dominer en 2022.

PLUS DE NOUVELLES