Voir Nick Suzuki passer devant Nazem Kadri au Match des étoiles fait jaser

Hier, la LNH a dévoilé ses joueurs en vue du Match des étoiles. Nick Suzuki est le seul joueur du Canadien qui représentera la formation… à moins de voir Tyler Toffoli être élu comme last man in, ce dont je doute.

Le joueur du Canadien est heureux d’avoir la chance de représenter sa formation au Match des étoiles, évidemment. Mais le débat n’est pas là puisqu’il n’allait pas dire le contraire.

Le débat, c’est de savoir s’il mérite d’y aller.

Dans les derniers jours, on sait que la LNH a prédit que Chris Wideman serait le représentant du Canadien puisque chaque club doit avoir un représentant et que, selon leurs prédictions, il y allait avoir un poste de défenseur à combler dans l’Atlantique.

C’était un manque de respect au travail accompli à Ben Chiarot, mais bon.

Ultimement, la division n’avait pas besoin d’un gardien ou d’un défenseur, mais bien d’un attaquant. C’est donc Suzuki qui est allé.

Dans les faits, Suzuki était, au moment d’annoncer les choix, le 164e meilleur pointeur du circuit. Nazem Kadri, lui, est le quatrième meilleur pointeur du circuit Bettman, mais il ne sera pas de l’événement.

Et forcément, ça fait jaser.

 

Afficher cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Breakers (@nhlbreakers)

On sait pourquoi c’est ainsi : parce que chaque équipe doit être représentée et parce que les gars ne jouent pas dans la même division, ce qui fait en sorte que ce n’est pas un débat.

Mais malgré tout, on doit reconnaître le côté assez spécial du résultat final.

Pour ceux qui espèrent que la LNH change son fusil d’épaule en vue des prochaines années et accepte de voir des équipes ne pas être représentées, oubliez ça. Chaque marché doit avoir un joueur pour intéresser les fans de partout sur le continent à un événement qui est de moins en moins populaire.

Imaginez Gary Bettman se priver d’une partie de son auditoire québécois parce que le CH n’aurait pas de joueur. Ça n’aurait aucun sens.

À mes yeux, les festivités des étoiles sont un show et il ne faut pas prendre au sérieux les choix (et je dis ça en tout respect pour Suzuki, qui connait une saison honnête dans des conditions difficiles). Le Match des étoiles prendra l’importance que vous voulez bien lui donner. Ni plus, ni moins.

Ma solution? Donner plus de poids aux équipes d’étoiles formées sur papier par la LNH en fin d’année, un titre qui vise à récompenser les meilleures performances individuelles par position.

Ainsi, on voit clairement quels joueurs ont dominé dans la LNH et méritent de se faire récompenser, et ce, sans pour autant avoir à aller jouer un tournoi de trois contre trois qui intéresse de moins en moins de gens.

Et dans un tel contexte, je peux vous dire que Nazem Kadri sera plus haut que son homologue montréalais.

En rafale

– Ouch.

– Ouch, partie #2.

– Brett Kulak au Colorado? [THW]

– Le CH ne fait pas assez de place aux jeunes? [TSN 690]

– Situation à surveiller.

PLUS DE NOUVELLES