Est-ce que le Canadien a choisi le bon capitaine? | Brendan Gallagher ou Carey Price? | Un autre rappel pour Sven Andrighetto?

J’espère que vous êtes en forme ce matin? Pour ma part, je suis aussi top shape que le Canadien l’est en cette 2e journée de 2016.

Pour revenir un tantinet sur le duel d’hier qui opposait le Canadien aux Bruins, pour cette Classique hivernale, j’ai trouvé les propos de Claude Julien assez justes lorsqu’il a souligné que c’était l’un des pires matchs de ses oursons. Il a amplement raison. C’est vrai que le Canadien a offert une rencontre inspirée et émotive, mais ses opposants semblaient manquer de gaz.

Si Brendan Gallagher est la cause du manque d’émotion du Canadien lorsqu’il est loin de l’équipe, pouvons-nous souligner la même chose lorsque Brad Marchand n’est pas en uniforme chez les Bruins? Marchand et David Krejci figurent parmi le noyau de l’équipe… Marchand apporte une saveur unique avec son style délinquant qui décentralise l’adversaire. Et pour ce qui est de Krejci, il est l’un des acteurs principaux de l’attaque des Bruins.

Les troupes de Therrien ont joué une rencontre colossale, sans aucun doute, quoique les Bruins ont offert un match très flat. Mais ce match flat des Bruins est tombé juste à point puisqu’il a permis au Canadien d’offrir des ailes et de renouer avec sa confiance. Une confiance qui est revenue aussitôt que Brendan Gallagher a frôlé cette surface glacée du Gillette Stadium.

J’ai osé effleurer la question hier : est-ce que l’effet Gallagher est plus grand que l’effet Carey Price?

Pour ma part, je dois répondre oui. Et ne partez pas en peur. Oui, l’absence de Carey Price fait excessivement mal (aussi), il est le meilleur cerbère de la planète, mais l’émotion et la passion de la game sont véhiculées par Brendan Gallagher. Gally demeure l’identité de cette équipe, le cœur, l’âme et celui qui amène autant de passion dans une joute de hockey.

C’est vrai que Carey Price donne une confiance supplémentaire à ses coéquipiers lorsqu’il défend la cage, mais lorsque Gallagher est hors de l’alignement, le trou est pas mal plus difficile à colmater. Pour moi, l’émotion est le moteur le plus important dans la vie de tous les jours, alors j’accorde la même importance sur une surface glacée.

OK! Price ou Gallagher ou Gallagher ou Price. Peu importe, ils sont les deux morceaux les plus importants du puzzle et l’absence de l’un ou de l’autre démontre que cette équipe est très fragile. Selon moi, j’en suis presque convaincu, si l’un d’eux n’est pas de l’alignement lors de la valse du printemps, ce sera très difficile. Et l’inverse est aussi vrai, si les deux sont de l’alignement, les chances de se faufiler vers la finale augmentent considérablement.

Bref, Gallagher et Price démontrent ce que l’on sait déjà, cette équipe manque de leaders et n’est peut-être pas encore assez mûre afin d’atteindre le second niveau. Mais… avec eux, les adeptes peuvent y croire, mais sans eux, il est difficile de rêver à ce trophée argenté. Quoique si Braden Holtby n’est plus dans l’équation chez les Caps, leur visage est complètement différent aussi. Alors que du côté des Stars, peu importe qui est devant la cage (Niemi ou Lethonen), l’équipe ne se comportera pas différemment. C’est un autre débat, ça…

Le message que je souhaite lancer ce matin, c’est que Brendan Gallagher est un joueur d’impact (à sa façon) et son absence a démontré tout le leadership qu’il exerce au sein de cet alignement. Le vrai capitaine, c’est lui. Et sachez que j’ai énormément de respect pour Max Pacioretty. Cependant, le capitaine performe davantage lorsque le petit guerrier est en uniforme. Mais si le capy est hors combat, Brendan Gallagher performera quand même.

Cela dit, le Canadien reprendra l’action le 4 janvier (à Philadelphie), mais d’ici là, nous attendons des nouvelles de Dale Weise, le rappel de Sven Andrighetto si Weise devait s’absenter, des nouvelles du (possible) party des recrues, du possible nouvel alignement que présentera Therrien et du nouveau dans le dossier de Carey Price.

Puisque le Canadien a enfilé 5 buts, Michel Therrien ne devrait pas brasser sa soupe… à moins que Dale Weise soit blessé sérieusement (au haut du corps). Si c’est le cas, DSP pourrait réintégrer l’alignement sur la 4, Paul Byron pourrait obtenir une « promotion » et Sven Andrighetto pourrait être le 13e attaquant (si c’est lui qui est rappelé).

À moins que Therrien décide de donner une chance à Michaël Bournival? #OnJaseLà

On va suivre ça de près.

Ailleurs chez le Canadien
– Mets-en que c’était un jour parfait, mon capy Gally :

– On jase là, mais le Canadien a offert tout un scénario afin d’entamer l’année 2016 sur LA bonne note. C’est drôle comment nous avons oublié le dernier mois de l’année 2015 rapidement…

– Êtes-vous d’accord avec Filosa ou non?

En rafale
– Pour les passionnés de hockey junior, RDS vous propose une grosse journée avec les quarts de finale du Championnat mondial :

En passant, le Canada luttera contre les puissants Finlandais et ce sera Mackenzie Blackwood qui défendra la cage :

– Hier, outre le duel Canadien-Bruins, il n’y avait qu’un autre match au sein de la Ligue nationale et il opposait les Ducks aux Canucks. Ce duel a été poussé jusqu’en tirs de barrage et ce sont les Canucks qui ont raflé les honneurs du match :

– Si j’étais un fan des Canucks, je m’ennuierais aussi de Kevin Bieksa qui a été l’identité de leur défensive pendant 10 saisons :

– C’est dommage, mais Ryan Kesler n’a pas reçu autant d’amour, lui :

– Aujourd’hui, ce sera un rare samedi de congé pour les adeptes de la Flanelle, mais il y a tout de même 12 duels au programme pour les adeptes de la LNH :

– Est-ce qu’un nouveau Roman Josi est en train de se former?

– Je pense que Maripier Morin a un brin de compétition :


Le pire, c’est qu’elle est loin de Vancouver…

– J’ai toujours hurlé que Jonathan Toews était le meilleur capitaine de la Ligue nationale :

– Est-ce que Georges St-Pierre sera de retour dans l’octogone en 2016?

PLUS DE NOUVELLES