Équipe Canada junior : les 25 joueurs ont eu droit à un séminaire sur le code de conduite

Le Championnat mondial junior est normalement un tournoi très prisé par les amateurs de hockey. Après tout, c’est l’occasion de voir les jeunes vedettes de demain dans un tournoi dans le temps des fêtes.

Je ne sais pas pour vous, mais moi, l’hiver dernier, j’avais vraiment hâte. Est-ce en raison du fait que le hockey du Canadien de Montréal était de mauvais niveau et parce que Kaiden Guhle allait être le capitaine? Possiblement, oui.

Mais cet été? Bof. J’ai moins hâte.

Le hockey d’été, c’est moins captivant – et on l’a vu avec la bulle des séries 2020 de la LNH. À ça, on ajoute une équipe sans plusieurs de ses meneurs de cet hiver (dont Kaiden Guhle) qui jouent pour un programme qui n’est pas exactement inspirant.

Nous avons certainement un gros poids sur nos épaules. – Le (nouveau) capitaine Mason McTavish

Disons que les raisons de pleinement s’intéresser au hockey des prochaines semaines sont plus minces que d’habitudeOn va le regarder quand même parce que c’est du beau hockey, ceci dit.

Heureusement, des jeunes comme Joshua Roy et Riley Kidney sont de bonnes raisons de syntoniser le CMJ et les matchs du Canada.

D’ailleurs, en parlant du Canada, il est intéressant de mentionner que les dirigeants commencent à prendre des actions concrètes pour aider les jeunes à bien se comporter. Ça arrive 20 ans trop tard, mais bon.

Les 25 joueurs du club, qui ont subi un dépistage de la personnalité pour avoir leur place au soleil, ont eu droit à un séminaire sur le code de conduite. C’est la directrice de la sécurité sportive de Hockey Canada, Natasha Johnston, qui l’a donné.

Les joueurs ont beau dire que « c’est évidemment quelque chose de très sérieux », comme l’a dit Kent Johnson, mais j’espère qu’ils le pensent.

J’espère que les dernières semaines auront au moins servi à vraiment faire comprendre qu’il faut savoir bien se comporter, dans la vie et que les jeunes ont beau être des vedettes, mais que les limites existent pour une raison.

J’espère que les joueurs ont vraiment écouté lors du séminaire et que les gars n’avaient pas simplement la tête à leur prochain match.

Et surtout, j’espère que Hockey Canada a compris que si jamais un autre malheureux cas devait survenir, la solution n’est pas de suivre les instincts des dinosaures qui sont au pouvoir. Sinon, peu importe la qualité du séminaire, tout sera à recommencer.

En rafale

– Ça va bien pour le Canada au tournoi U18.

– Est-ce qu’une « prime Alberta » lui a été consentie?

– Touchant message.

– Il n’a pas de contrat, mais il a son équipement aux couleurs du CH.

– Comment qualifier la journée d’hier des Blue Jays?

PLUS DE NOUVELLES