Émile Poirier se dit très heureux de rentrer à la maison

Les attentes étaient élevées lorsque Émile Poirier s’est fait repêcher en première ronde par les Flames de Calgary lors du repêchage de 2013. Des attentes qui, au final, n’auront jamais été respectées.

Le Québécois n’a disputé que huit matchs lors de son séjour en Alberta (six en 2014-2015 et deux autres la saison d’après), pour ensuite faire de l’autobus dans la Ligue américaine jusqu’en 2020.

L’attaquant a passé les trois dernières saisons de sa carrière en Europe, où il a évolué en Russie, en Slovaquie ainsi qu’en Suède… avant de recevoir une offre de contrat dans le but de revenir à la maison, au Québec.

Une offre déposée par le Rocket de Laval qu’il ne pouvait tout simplement pas refuser, pour plein de raisons. Un changement était nécessaire dans sa vie…

Les dernières années n’ont, semble-t-il, pas été très faciles. Un problème de consommation au niveau de l’alcool s’est développé en 2017, et cela a vraisemblablement eu un impact sur sa carrière.

« Ma vie au complet avait besoin d’un changement. Ça ne me tentait plus de vivre ma vie de cette façon-là. J’ai fait les démarches nécessaires pour que ça n’arrive plus […] C’est sûr que ça va durer toute ma vie, ce combat-là, mais le passé difficile est derrière moi et je regarde devant depuis longtemps. J’ai grandi de ça. J’avais besoin de ça à ce moment-là, mais ça va super bien depuis ce temps-là.  » – Émile Poirier

Ces citations ont été recueillies de ce texte de La Presse, signé par Katherine Harvey-Pinard.

Je ne pense pas nécessairement avoir besoin de vous nommer les effets que la boisson peut causer sur l’humain en général. C’est dévastateur. Et tant mieux si Émile a eu le courage et la persévérance d’affronter ce gros défi.

Un gros défi qui est maintenant derrière lui. Cette étape de vie a été franchie, selon ses dires.

Notons que Carey Price est passé par là récemment, tout comme Bobby Ryan. Price s’en avoir bien sorti, tandis que Ryan est toujours en train de combattre ses démons après avoir subi une rechute plus tôt cette semaine.

Émile Poirier, tel qu’on peut le lire dans le texte ci-haut, est désormais heureux. Au bout du compte, c’est tout ce qui est important. Il en avait d’ailleurs fait part sur les ondes du 91.9 Sports il y a quelques jours.

Le Québécois aura l’occasion de briller à Laval devant famille et amis et se dit très excité de pouvoir en faire ainsi. Il revient à la maison et cela a le potentiel de relancer sa carrière de hockeyeur.

À lui maintenant de réaliser cet autre gros défi.

En rafale

– J’ai de la misère à voir ce scénario se produire.

– Intéressant comme statistique.

– À suivre.

– Il a le sens du spectacle, il faut lui donner.

– Une belle entrée pour Charles Leblanc dans les Majeures.

PLUS DE NOUVELLES