Drouin et Hoffman obtiennent trop de temps de jeu (selon P.J. Stock/Grant McCagg)

Le Canadien n’a pas su trouver le fond du filet adverse hier soir. Résultat : il a permis à Marc-André Fleury (et aux partisans présents dans le Centre Bell) de célébrer.

Mais deux joueurs ont particulièrement déçu chez les Montréalais hier soir.

1. P.J. Stock s’est demandé en milieu de rencontre si Jonathan Drouin avait sué quelques gouttes de sueurs au cours des derniers matchs.

Stock a ajouté que Drouin était trop bon pour « avoir un niveau de compétition et d’engagement aussi bas ».

« Regardez Drouin après qu’il ait perdu la rondelle ou que celle-ci ait changé de direction (loin de lui). Il arrête de bouger et son niveau complication passe en-dessous de zéro. Le fait que l’entraîneur puisse continuer de lui donner des minutes en avantage numérique et des responsabilités importantes par la suite envoie un mauvais message aux jeunes. » – P.J. Stock

Hier, Drouin a passé près de 21 minutes sur la patinoire, terminant la partie avec des zéro partout sauf dans la colonne des tirs au but (4).

Je vous disais justement ce matin que les jeunes et les AHLers du Canadien n’offraient pas un jeu moins efficace que celui de plusieurs vétérans en raison de leur engagement, de leur effort et de leur implication. Sans la rondelle, Pezzetta, Dauphin, Poehling et compagnie n’ont rien à envier à des vétérans comme Jonathan Drouin actuellement.

Et ne me dites pas qu’il ne faut jamais critiquer le jeu et l’implication de Jonathan Drouin parce qu’il s’est absenté le printemps dernier…


2. Grant McCagg a quant à lui souligner que donner 20:59 de temps de glace à Mike Hoffman (comme hier soir) était insensé.

Hoffman n’a pas marqué un seul but lors de ses neuf derniers matchs (et il est payé pour trouver le fond du filet). Il affiche un différentiel de moins-10 lors de ses huit derniers matchs et il n’aide pas le CH à remporter des victoires. À quoi ça sert de donner autant de glace à un vétéran de 32 ans alors?

Est-ce que le Canadien devrait donner plus de minutes à ses jeunes joueurs? Jesse Ylonen n’a eu droit qu’à sept petites minutes hier soir, lui…

Et Cole Caufield jouait sur le troisième trio, lui.

PLUS DE NOUVELLES