Des joueurs des Canucks se seraient pratiqués à célébrer pendant la finale de 2011

Les Canucks de Vancouver sont passés bien près de soulever la Coupe Stanley en 2011. Ils se sont toutefois inclinés face aux Bruins de Boston en sept rencontres. Pendant la série, certains joueurs des Canucks auraient pratiqué leur célébrations avant même d’avoir remporté le dernier match.

C’est ce qu’a expliqué l’ancien défenseur des Bruins, Zdeno Chara, lors de son passage au balado Games With Names animé par Julian Edelman et Sam Morril.

Pour être plus précis : des joueurs des Canucks imitaient leurs futures célébrations en soulevant une Coupe Stanley imaginaire. Tout ça devant les yeux des membres des Bruins, qui n’étaient pas heureux du tout.

Sans surprise, les joueurs de Boston ont eu une nouvelle forme de motivation. Ils voulaient à tout prix gâcher la fête de Vancouver.

« On a vu les joueurs de Vancouver, sur la glace du TD Garden, et ils se pratiquaient à lever la coupe et se l’échanger entre eux. Après avoir su ces choses, on s’est dit « F*** ça. on ne va jamais laisser ça arriver pour vrai ». Ça nous a vraiment alimentés. » – Zdeno Chara de passage au balado Games With Names

Les Canucks ont finalement perdu la finale au septième match et toute cette pratique n’a servi à rien. Les joueurs des Bruins, eux, étaient aux anges.

Un nouvel exemple qui rappelle le dicton. Il ne faut pas vendre la peau de l’ours avant de l’avoir tué.

Par contre, dans l’autre camp, Kevin Bieksa réfute ces accusations. L’ancien défenseur des Canucks devrait se prononcer sur cette histoire, pendant les entractes des matchs du samedi soir, sur les ondes de Sportsnet. C’est ce que rapporte Jeff Marek de Sportsnet.

Marek explique qu’il a texté avec Kevin Bieksa, qui lui a confirmé que «ce n’est jamais arrivé» et qu’il en est sûr à 100 %. Un dossier qui reste à suivre pendant la fin de semaine.

Toute cette histoire rappelle les horreurs qui se sont produites dans la ville de Vancouver après la défaite des Canucks au septième match. Les partisans se sont rebellés et ont saccagé la ville. Au total, il y a eu 140 blessés, dont un qui était dans un état critique. En plus de ça, au moins quatre personnes ont été poignardées dans la foulée des événements.

Cette histoire prouve que les championnats peuvent être des moments incroyables, mais peuvent tourner au pire en un instant.

PLUS DE NOUVELLES