Denver : gagner en altitude est si difficile que certaines équipes utilisent des bonbonnes d’oxygène

Ce n’est pas parce qu’il n’y avait pas de matchs de la LNH qu’il n’y avait pas de gros hockey à la télé hier soir. Kaiden Guhle et les Oil Kings, champions de l’Ouest, se sont fait jouer un bien mauvais tour par les Cataractes, champions de la LHJMQ. Guhle ne l’a pas eu facile hier soir…

Les Cats ont complété une énième remontée depuis le début des séries (et du tournoi de la Coupe Memorial). Ils tiraient de l’arrière par un but après deux périodes… et ils ont trouvé le moyen de créer l’égalité, puis de l’emporter en temps réglementaire (trois points au classement).

Les Oil Kings seront à nouveau en action ce soir face au club hôte les Sea Dogs. Est-ce que les équipes de la LHJMQ sauront demeurer parfaites ? À noter que les matchs sont présentés dès 18h00 (19h00 dans les Maritimes) sur les ondes de RDS.

On aura également droit à deux excellents matchs ce soir sur les ondes de TVA Sports.

Sur TVA Sports 2, le CF Montréal affrontera son ennemi juré torontois dès 19h00 (à Toronto). Une victoire propulserait les hommes de Wilfried Nancy en grande finale du championnat canadien, mais une défaite les sortirait du tournoi (et les priverait donc d’une place à la Ligue des Champions de la CONCACAF, à moins de se rendre jusqu’en finale de la MLS Cup). Est-ce que l’Impact saura performer sans Mihailovic et Miller… et après un match atroce samedi soir dernier au Stade Saputo ?

Et sur TVA Sports, le Lightning tentera de créer l’égalité dans la série Finale de la Coupe Stanley. Le sportif de salon sera ravi ce soir !

Jusqu’ici, l’équipe à domicile a remporté chacun des trois matchs disputés en grande finale.

Nikita Kucherov et Nick Paul devraient être en mesure de jouer, mais pas Brayden Point. Nazem Nadri risque d’avoir besoin d’un peu de temps encore. Samuel Girard est malheureusement fini pour la série et on peut s’attendre à voir Darcy Kuemper devant le filet des Avs, même s’il a été chassé de la rencontre lundi soir. Disons qu’on est loin d’avoir droit à une série de gardiens en finale : Vasilevskiy montre un pourcentage d’efficacité de .879 et Kuemper, de .869. Si le Lighning en vient à soulever la Coupe pour une troisième année consécutive, est-ce que l’on va vraiment remettre le trophée Conn-Smythe au #88 ?

Le gars a droit remportera-t-il une autre Coupe Stanley?
(Crédit: NHL.com)

José Théodore a tenu à rappeler ce matin (dans le Journal de Montréal) à quel point ce match #4 était important. Une victoire du Lightning devant ses partisans et on aura droit à un nouveau deux-de-trois où le Lightning pourrait surprendre et remporter UN match à Denver.

Par contre, une défaite des Bolts ce soir les forcerait à gagner trois matchs de suite, dont deux au Colorado. Mission impossible ?

On sait qu’il est toujours plus difficile d’aller gagner loin de chez toi. Ça a toujours été comme ça dans le monde du sport…

Mais à Denver, c’est encore plus flagrant. Non seulement le Lightning aurait tout un défi sur les bras en devant aller battre une équipe aussi bonne que celle de l’Avalanche chez elle, mais devoir le faire à deux reprises en haute altitude représenterait un énorme défi pour Jon Cooper et ses hommes. Théo a rappelé que les joueurs de l’Avalanche sont habitués de jouer à 1600 mètres d’altitude… de manquer d’oxygène, surtout en fin de rencontre… mais pas l’autre équipe.

« Ayant joué pour l’Avalanche, je peux vous garantir que l’aspect de l’altitude n’est pas un mythe. Les jambes se fatiguent ; on cherche son air et on boit beaucoup d’eau. J’ai vu des équipes utiliser des bonbonnes d’oxygène pour parer à ce problème. » – José Théodore

Des équipes ont déjà utilisé des bonbonnes d’oxygène pour que l’effet de l’altitude soit diminué chez leurs joueurs. Rien de moins!


Théo se souvient même d’avoir vu Martin St-Louis et Vincent Lecavalier avoir de la difficulté à terminer un match à Denver.

« Lorsqu’il (Vincent) s’entraîne dur dans un gymnase, il a une particularité. Son visage devient rouge comme une tomate. Or, un soir à Denver, en fin de rencontre, il avait cette couleur écarlate, mais il était tout de même menaçant. J’ai réussi un bel arrêt contre lui et il est venu me voir : « José, je suis complètement brûlé. » » – José Théodore

Ce n’est pas seulement à cause de son talent si l’Avalanche montre une fiche de 32-5-4 à domicile en saison régulière (2021-22) et 7-2 depuis le début des séries.

Le Lightning ne doit pas seulement se battre contre MacKinnon, Makar, Rantanen, Nichushkin, Toews, Manson, Landeskog et compagnie. Il doit aussi le faire contre l’altitude et son manque d’oxygène dans l’air. Donner ton effort maximum est un peu plus difficile à faire à près de 1000 mètres au-dessus du niveau de la mer. En fait, ton effort maximum est atteint un peu plus tôt, si tu n’es pas habitué à ce style de vie. C’est là que ça pose problème.

En rafale

– TSN suggère aux Maple Leafs d’aller chercher Sergei Bobrovsky à une partie de son salaire total. [HFeed]

– Un partisan du Lightning s’est déguisé en Pat Maroon dans les estrades. [HockeyBeast]

– Les Penguins et (l’agent de) Evgeni Malkin en seraient encore loin d’une entente. Le salaire annuel serait en cause. [HFeed]

– Une option pour le Canadien en fin (ou milieu) de première ronde?

– Quel beau geste!

– Il pleuvait DANS les paddocks (neufs) ce weekend au Grand Prix. Voyons donc! [JDM]

PLUS DE NOUVELLES