Les Canucks ne sont pas (encore) prêts à entamer une reconstruction

Après avoir fait l’acquisition d’Oliver Ekman-Larsson et Conor Garland des Coyotes au début de la dernière saison, les Canucks se sont dit qu’ils étaient sérieux en 2021-2022. Ils voulaient participer aux séries et peut-être faire un bout de chemin en séries.

Cependant, le début de saison a été difficile, Travis Green a perdu son vestiaire et a été remplacé par Bruce Boudreau. Même si ce dernier a relativement bien fait dès son arrivée en Colombie-Britannique, il était (déjà) trop tard.

Alors que leurs deux meilleurs attaquants en J.T. Miller et Brock Boeser en sont peut-être à leurs derniers moments avec l’équipe, l’heure des décisions est arrivée pour le DG de l’équipe, Patrik Allvin.

Boeser deviendra agent libre avec restriction le 13 juillet prochain et Miller, lui, en deviendra après la saison 2022-2023.

Est-ce qu’ils seront échangés? La solution optimale pour Vancouver, c’est de ne pas les envoyer ailleurs, mais si Allvin avait à les échanger, ça serait contre de bons jeunes joueurs et non des choix au repêchage.

Pour les Canucks, il n’est pas question d’abandonner et de reconstruire. Mais s’ils ont une bonne offre, ils vont bouger. C’est une « saison ouverte » à Vancouver.

L’acquisition d’Andrei Kuzmenko est un signe que le nouveau DG, Patrik Allvin, veut gagner dès maintenant.

Pour faire l’acquisition de Miller ou de Boeser, ça va coûter très cher. Non seulement les équipes intéressées devront se départir d’un bon jeune joueur régulier dans l’équipe, mais elles ne pourront pas nécessairement s’améliorer à court terme non plus, car Vancouver ne veut pas seulement des choix au repêchage.

En rafale

– Toute une prise!

– Darcy Kuemper devrait être devant le filet ce soir.

– Grosse victoire de l’un des deux représentants québécois.

– Elle est bonne.

– La deuxième équipe d’étoiles est meilleure que la première…

PLUS DE NOUVELLES