La conférence de presse de Muller | Transaction Canadiens/Blues à venir? | En rafale

Les échos de la conférence de presse de Kirk Muller

L’arrivée de Kirk Muller à titre d’entraîneur associé à Montréal est le premier geste de rédemption posé par Marc Bergevin pour redresser un navire en péril suite à une saison de misère. Muller était très « contente » de revenir à Montréal.

Muller a dit avoir reçu de nombreuses propositions, mais qu’après avoir parlé à Michel Therrien, le choix de Montréal lui semblait une évidence.

Parlant de Michel Therrien, c’est ce dernier qui a fait les premier pas pour ramener Muller dans le giron des Glorieux, après que Marc Bergevin eut obtenu la permission des Blues de discuter avec leur ancien employé.

Therrien a dit avoir contacté Marc Bergevin pour lui dire de s’assurer de faire signer Muller au bas d’un contrat.

Et il a confirmé que l’arrivée de Muller à ses côtés signifiait évidemment un changement de responsabilités derrière le banc de l’équipe.

Le passé étant souvent garant de l’avenir, Captain Kirk aura comme premier mandat de s’occuper de l’attaque massive, un aspect qu’il maîtrise bien et où il excelle.

Est-ce que cette embauche s’avèrera un point déterminant dans le succès de l’équipe pour les années à venir? Martin Leclerc pense que oui.

De son propre aveu, Muller est devenu un bien meilleur entraîneur depuis qu’il a quitté le CH.

Il a précisé qu’il avait pu parfaire ses compétences auprès d’un des meilleurs de l’histoire en la personne de Ken Hitchcock. L’ancien numéro 11 du CH a aussi affirmé qu’il n’était pas à la recherche d’un poste d’entraîneur en chef et que le rôle d’entraîneur associé lui convenait parfaitement. C’est pourquoi il n’a pas convoité un poste avec des équipes à la recherche d’un pilote comme Anaheim et Calgary.

Ayant lui-même porté le « C » de capitaine des Canadiens, Kirk Muller a confié qu’il pensait que Max Pacioretty allait gagner en confiance dans son rôle de meneur lors de la prochaine campagne.

Il a également abordé le cas de P.K. Subban, affirmant que ce dernier était l’un des meilleurs du circuit et qu’il constituait un atout avec un homme en plus.

Pour ce qui est de ce qu’il pense du CH en avantage numérique, Muller estime que l’équipe a tous les éléments en place pour connaître beaucoup de succès, une belle pointe à l’endroit de ceux qui s’en occupaient au cours des dernières saisons!

Pourquoi avoir nommé Muller « associé » plutôt qu’adjoint? Par respect selon Therrien. #Ouch

Les journalistes ne se sont pas fait prier pour parler du fait français avec Muller, même si Michel Therrien était également sur la ligne. #RememberCunneyworth

Muller amènera-t-il le CH à transiger avec St. Louis?

Il ne faudrait pas s’étonner de voir le canal de discussions s’ouvrir entre l’organisation du CH et celle des Blues de St. Louis. Il n’est en effet pas rare de voir des transactions survenir entre deux équipes quand un membre du personnel hockey passe d’un camp à l’autre. Surtout dans le cas d’un entraîneur adjoint comme Muller, qui est bien au fait des intentions des Blues à l’endroit de certains de leurs joueurs. Par ailleurs, les Blues tentent de dénicher un remplaçant à Muller en ce moment. Le nom de Mike Yeo revient sur le tapis.

Patrik Laine n’a pas peur de se mouiller

Au fil d’une entrevue donnée à Mike G. Morreale, de NHL.com, l’ailier finlandais Patrik Laine y est allé d’une déclaration qui ne laisse aucun doute quant à ce qu’il estime être en mesure de réaliser une fois qu’il aura atteint la LNH. Celui qui rêvait d’être un gardien de but lorsqu’il était plus jeune a confié qu’à l’image de son joueur préféré, Alex Ovechkin, il estime qu’il sera en mesure, un jour, d’inscrire 50 buts en une saison dans le circuit Bettman. Voilà un jeune qui ne manque pas de confiance en ses moyens. #NouvelleGénérationDAthlètes #PKSubban

Une autre victime des coups à la tête

L’histoire de l’ancien joueur de la LNH Stephen Peat, 36 ans, est l’objet d’un intéressant reportage publié dans le New York Times. Peat, un ancien batailleur, souffre énormément des séquelles laissées dans son cerveau après une multitude de coups à la tête reçus au cours de sa carrière de joueur de hockey. Dans la lignée des histoires tristes liées aux anciens bagarreurs, on pense aux Bob Probert, Derek Boogaard, Rick Rypien, Steve Montador, Wade Belak et Todd Ewen, le récit de Peat fait peur. Il n’arrive pas à se concentrer, sa mémoire est devenue une véritable passoire et sa vie au quotidien n’a rien de fonctionnel. À lire absolument si le sujet vous intéresse le moindrement. Si j’étais un Brandon Prust de ce monde, j’y penserais à deux fois avant de décider de poursuivre ma carrière ou non. Sincèrement, j’opterais pour la retraite.

En rafale :

– Kyle Okposo aurait fière allure dans l’uniforme du Tricolore n’est-ce pas?

– À Anaheim, on aimerait un entraîneur plus cérébral!

– Même le boss du conseil d’administration de Québécor ne croit pas à une expansion à Québec.

– Comment les Kings de Los Angeles pourraient-ils arriver à se payer les services de Milan Lucic? #CapSalarial #TrousEnDéfensive

https://twitter.com/DennisTFP/status/738758941031567361

– Geoff Platt, un ancien de la LNH expatrié en KHL, attire les regards de certaines équipes du circuit Bettman et pourrait s’entendre avec une formation en Amérique du Nord incessamment.

Bob McKenzie y est allé de son avis sur la route que les Oilers risquent d’emprunter au cours de la saison morte. Selon lui, Edmonton a absolument besoin d’un défenseur de premier plan prêt à jouer dans la LNH et à contribuer tout de suite et la meilleure monnaie d’échange, c’est-à-dire le joueur que l’équipe pourrait considérer échanger pour arriver à ses fins est Ryan Nugent-Hopkins. L’autre option serait Jordan Eberle. Peter Chiarelli a une grosse décision à prendre et l’avenir immédiat de la concession sur la glace en dépend.

– Les Red Wings et le clan Radulov sont de plus en plus près d’une entente.

Des chiffres sont même avancés pour le contrat de Radu :

Mais le contrat ne serait toujours pas signé à l’heure actuelle…

– Les Panthers de la Floride ont procédé à d’importants changements au niveau marketing et ont dévoilé leur nouveau chandail et leur nouveau logo.

Les nouvelles couleurs de l’équipe ne font toutefois pas l’unanimité au sein de la communauté hockey et l’organisation est la cible de plusieurs moqueries sur la toile.

 

– Un ancien joueur de la LNH derrière un banc dans la OHL.

PLUS DE NOUVELLES