Christian Dvorak mérite-t-il une deuxième chance?

Depuis l’arrivée de Martin St-Louis au poste d’entraîneur-chef, il est difficile de trouver ce qu’il y avait de positif durant l’ère Dominique Ducharme cette saison.

À part quelques flashs et quelques bonnes performances de Jonathan Drouin et de Ryan Poehling ainsi que l’éclosion de Michael Pezzetta, pas mal tout était négatif et déprimant.

Une des choses qui était décevante sous l’ère Ducharme était bien évidemment le rendement de Christian Dvorak.

En effet, on s’attendait à beaucoup plus du centre américain étant donné le prix payé par Marc Bergevin pour en faire son acquisition. Le CH avait échangé un choix de premier tour en 2022 ainsi qu’un choix de deuxième tour en 2024 aux Coyotes de l’Arizona en retour de Christian Dvorak.

Cet échange avait été fait en grande partie pour combler la perte soudaine de Jesperi Kotkaniemi via une offre hostile, mais également pour tenter de pallier à la perte de Phillip Danault.

Le CH se retrouvait donc sans centre de deuxième trio.

Après l’échange, la majorité des partisans du CH étaient excités à l’idée de voir Dvorak évoluer dans l’uniforme Bleu Blanc et Rouge.

Tout le monde regardait ses meilleurs jeux en Arizona, et on était en voie de s’attendre à un solide joueur de centre bon dans les deux sens de la patinoire.

Toutefois, après quelques matchs et quelques semaines, Dvorak n’impressionnait vraiment pas, au contraire. Comme toute l’équipe, Dvorak semblait avoir de la difficulté à se démarquer et à faire sa place dans l’alignement.

Avec ses 16 points (sept buts et neuf passes) en 34 matchs, Dvorak est fortement critiqué par les médias et les partisans du CH.

(Crédit: Youtube/Capture d’écran)

Bref, Dvorak n’a jamais vraiment pris son envol, mais a-t-il vraiment eu la chance de le faire?

Je m’explique.

Dvorak a disputé 34 matchs cette saison, tous sous les ordres de Dominique Ducharme, en plus d’être entrecoupés par quelques blessures.

Ces 34 matchs ont également tous été disputés lorsque le Canadien de Montréal était absolument atroce. Pratiquement aucun joueur n’était bon.

Alors, pourquoi critiquer Dvorak plus qu’un autre?

Il n’a donc pas encore disputé de match avec Martin St-Louis comme entraîneur derrière le banc. Peut-être bien qu’il bénéficiera lui aussi du vent de fraîcheur et du regain d’énergie lorsqu’il reviendra au jeu.

Bref, selon moi, je crois que Dvorak n’a pas encore vraiment eu la chance de se faire valoir à sa juste valeur. Certes, il aurait pu tout de même produire plus et faire mieux, mais il ne faut pas oublier qu’il est difficile d’arriver dans un nouveau système (surtout celui de Dominique Ducharme) et de côtoyer de nouveaux coéquipiers.

Bref, Dvorak n’a pas encore eu la chance de jouer librement et non de survivre sur la patinoire.

(Crédit: Twitter/capture d’écran)

Cela reste à suivre, mais j’espère vraiment que Dvorak gagnera en confiance, lui qui avait obtenu quatre points à ses quatre derniers matchs avant de se blesser.

Je ne crois pas que déjà l’échanger serait une solution.

https://twitter.com/grantmccagg/status/1502697499001331716

PLUS DE NOUVELLES