Le CH a fait de l’oeil à un espoir originaire de la Russie

Alors qu’il s’est départi, d’une façon ou d’une autre, de la quasi-totalité des Russes qui ont évolué à Montréal l’an dernier, Marc Bergevin a tout de même fait de l’œil à un jeune attaquant russe qui a évolué l’an dernier avec les 67’s d’Ottawa.

En fait, Hasbolument Fans a trouvé, via le Sports Business Global, que deux équipes auraient fait une offre à Artur Tyanulin : les Coyotes et les Canadiens. Deux offres qu’il a finalement déclinées.

Aujourd’hui âgé de 20 ans, il avait été choisi au 7e rang, en 2014, par Ottawa, lors du repêchage des joueurs internationaux.

L’ailier droit de 5 pieds 10 pouces et 174 livres n’a jamais été repêché par une équipe du circuit Bettman, malgré son bon coup de patin et ses statistiques offensives intéressantes, en carrière dans la OHL : 47 buts et 143 points en 147 rencontres en saison régulière, 12 points en 11 matchs en séries.

Andrei Markov pourrait bien avoir Tyanulin, un joueur que Marc Bergevin a ciblé, comme coéquipier en Russie.
(Photo USA Today)

Finalement, il a accepté un contrat d’essai avec le Ak Bars Kazan, dans la KHL, dans l’espoir de percer l’alignement. De son propre aveu, dans l’entrevue avec le Sports Business Gazette, il a admis vouloir poursuivre son développement avec des hommes, lui qui aurait pu jouer une dernière saison avec les 67’s Ottawa.

Quel intérêt pour le CH de faire de l’oeil à ce jeune joueur, alors que le plan semble de tasser les joueurs originaires de la Russie? Il s’agit d’un petit pari qui aurait pu rapporter un retour intéressant… pour le Rocket.

Tyanulin n’aurait probablement pas percé l’alignement du CH en octobre prochain, à moins d’une énorme et improbable surprise. Avec sa capacité de mener une attaque, il aurait pu donner un bon coup de main au Rocket de Laval, dont l’alignement est, depuis quelques temps, presque complet déjà.

Lui qui a été assistant-capitaine de son équipe l’an dernier, il aurait peut-être apporté un certain leadership à la bande à Sylvain Lefebvre. Mais pas plus que ça, car il aurait eu tout de même fort à faire pour grimper les échelons de la hiérarchie et peut-être mériter un rappel.

C’est probablement pour cette raison que la KHL s’est présentée comme étant l’option la plus intéressante et pertinente pour Artur Tyanulin.

PLUS DE NOUVELLES