C’est Patrick Roy lui-même qui aurait contacté les Sénateurs afin d’obtenir une entrevue

On a appris durant le week-end que Patrick Roy allait être interviewé par Pierre Dorion pour le poste vacant d’entraîneur-chef des Sénateurs. À première vue, on peine à imaginer comment un gars comme Patrick Roy pourrait accepter d’aller coacher avec un DG et un président (lorsqu’il sera embauché) en haut de lui pour prendre les décisions hockey

Et avec un proprio comme Eugene Melnyk au-dessus de tout ce beau monde-là.

Surtout que Roy aime gagner et qu’à court terme, le mot victoire ne semble pas faire partie du lexique de l’organisation.

Et je n’embarque (vraiment) pas dans la théorie voulant que tout ça cache un déménagement des Sens à Québec dans les prochains mois…

Mike Bossy a apporté de nouvelles informations concernant la candidature de Patrick Roy dimanche soir sur les ondes de TVA Sports. Selon Bossy, Roy est tout simplement prêt à tout faire pour revenir dans la Ligue nationale de hockey.

« J’ai entendu dire que c’est lui qui a téléphoné (le directeur général Pierre Dorion) pour obtenir une entrevue. Plus t’es loin de la LNH, moins on pense à toi. Même si Patrick n’a pas le poste, les gens vont savoir qu’il veut être instructeur. C’est plutôt ça. » – Mike Bossy au sujet de la candidature de Patrick Roy

Roy a déjà avoué dans le passé qu’il voulait carte blanche sur son roster lorsqu’il coachait. Il est difficile d’imaginer Melnyk, son futur président et Dorion lui donner une telle chose…

Or, c’est davantage pour ramener son nom dans les médias et dans la tête des DG qui se cherchent un coach que Roy aurait appelé lui-même les Sénateurs pour passer une entrevue cette semaine.

Et ça se comprend!

Ottawa demeure peut-être la seule option à court terme pour Roy (dans la LNH). #ÀQuelPointVeutIlRevenirDansLeShow?

Roy est actuellement coach et DG des Remparts de Québec. Il possède encore une année de contrat. Rappelons que les Remparts ont été éliminés en sept rencontres par les Mooseheads de Halifax. Tant qu’il souhaitera demeurer avec les Remparts, ceux-ci le garderont en poste.

Au final, Bossy a soulevé une très bonne interrogation. Est-ce que Patrick Roy accepterait d’aller toucher à Ottawa un salaire plus petit que ce qu’il touche présentement chez lui à Québec?

« On le sait qu’à Ottawa ils ne veulent pas payer. Moi, je pense que Patrick Roy gagnerait moins d’argent à Ottawa qu’à Québec! »

Quoique des sous, Roy en a en masse de côté! Mais son égo accepterait-il qu’il soit l’un des coachs les moins bien payés du show? Pas sûr…

Bref, ce serait très surprenant de voir Patrick Roy être nommé head coach des Sénateurs (quoique l’on pourrait être surpris). Le candidat le plus plausible demeure toujours Jacques Martin. Si ça n’a pas fonctionné avec Guy Boucher, un candidat intense, émotif et qui ne fait pas l’unanimité, pourquoi est-ce que ça fonctionnerait avec Patrick Roy?

Quoique le nom de Patrick Roy servirait d’outil marketing incroyable pour les Sens…

La grande question maintenant : Comment peut-on ignorer Benoit Groulx présentement à Ottawa?

PLUS DE NOUVELLES