Carey Price hésiterait entre rester à Montréal ou essayer de gagner une Coupe Stanley ailleurs

Il reste désormais moins de trois mois avant le début de la prochaine saison chez le Canadien. Le travail de Kent Hughes n’est clairement pas terminé, lui qui doit encore s’entendre avec Kirby Dach (joueur autonome avec restriction) et, dans un monde idéal, libérer un peu de salaire, mais l’équipe ne devrait pas drastiquement changer d’ici le début de la prochaine saison.

À moins qu’une transaction amenant Pierre-Luc Dubois en ville se concrétise, évidemment.

Mais même si on s’approche tranquillement du début de la prochaine campagne, le cas de Carey Price continue d’être assez incertain. On ne sait toujours pas si le gardien sera en mesure de jouer l’an prochain ou s’il sera forcé de prendre sa retraite, ce qui complique les choses pour le CH.

10,5 M$ qui ne peuvent pas être dépensés ailleurs, Jake Allen qui ne peut être échangé, etc. : ce sont des aspects qui sont complètement liés à l’incertitude entourant Price.

Cependant, Stéphane Waite (qui affirme parler au #31 de façon régulière) a affirmé ce matin sur les ondes de TSN 690 que selon lui, Price sera prêt en septembre (pour le camp d’entraînement) et qu’il a encore beaucoup de bon hockey dans le corps.

Évidemment, le fait d’avoir une idée quant à l’état de santé en est une bonne pour que le CH puisse savoir à quoi s’en tenir, mais rappelons que ce sont presque exactement les mêmes mots qui avaient été utilisés par Waite l’été dernier en vue de la dernière saison. Et comme on le sait aujourd’hui, il aura fallu attendre au mois d’avril avant de voir Price jouer un match.

Or, Waite a été questionné sur un autre point fort intéressant durant son entretien, alors qu’on lui a demandé s’il croit que Price pourrait être tenté de quitter pour essayer de gagner une Coupe Stanley dans un autre uniforme.

Selon l’ancien entraîneur des gardiens du Canadien, Price hésiterait grandement entre ces deux possibilités actuellement. Il est très attaché au CH et à l’idée de gagner à Montréal, mais si jamais l’opportunité de gagner une Coupe ailleurs se présente, il pourrait se laisser tenter.

On peut comprendre Price, un vétéran aguerri, de vouloir ajouter une Coupe Stanley à la liste de ce qu’il a accompli durant sa carrière, et considérant la reconstruction amorcée à Montréal, on peut également le comprendre de songer à l’idée de quitter. Le problème, ceci dit, c’est que Price pourrait ne jamais avoir l’opportunité de le faire.

Comme on le sait, Price vient avec un cap hit de 10,5 millions $ pour les quatre prochaines années. C’est une somme astronomique, surtout quand on considère que la plupart des équipes aspirantes n’ont pas beaucoup de place sous le plafond salarial. Ajoutez à ça son état de santé précaire et je me demande vraiment si une équipe voudra aller le chercher, même si le CH devait retenir 50 % de son salaire.

Le seul scénario où je vois une équipe aller chercher Price impliquerait probablement que le Canadien recevrait un très mauvais contrat, mais peut-être pour un peu moins d’années. Après tout, il y a matière à croire que Price aboutira sur la LTIR avant la fin de son contrat, ce qui fait en sorte que son contrat ne sera plus un aussi gros boulet.

Et encore là, je ne mettrais pas d’argent là-dessus.

Rappelons que Price a subi une injection de plasma dans son genou plus tôt cet été. Le gardien avait également affirmé il y a quelques semaines que son corps ne lui permettrait probablement plus de jouer 60 matchs en une saison.

Ceci dit, s’il est en mesure de revenir l’an prochain, il pourrait au mieux assumer une cinquantaine de départs, ce qui fait en sorte qu’il y aura une trentaine de matchs où un autre gardien sera devant le filet du CH. Advenant le cas où le Canadien décide d’échanger Jake Allen pour éviter un ménage à trois devant le filet, est-ce qu’il donnera une trentaine de départs à Samuel Montembeault?

Encore beaucoup de questions sans réponse, donc.

En rafale

– Lane Hutson et Luke Tuch seront au camp de l’équipe (junior) américaine.

– Ils l’ont finalement sélectionné en septième ronde.

– Effectivement.

– Belle nouvelle.

– On peut les comprendre.

PLUS DE NOUVELLES