Carey Price croyait que les Blue Jackets ou le Wild allaient le repêcher en 2005

C’est un secret de polichinelle, le Canadien offre souvent aux espoirs les entrevues les plus corsées à travers la LNH. Carey Price n’a pas été épargné, lui qui a dû composer avec des questions assez difficiles lors du processus de son repêchage, en 2005.

Le gardien du CH a raconté cela dans une très généreuse entrevue accordée au podcast La Poche Bleue. Il s’est livré pendant une heure et la première partie a été diffusée dimanche soir. Contrairement à ses entrevues avec le CH, il a semblé détendu, faisant même des blagues sur le talent de Maxim Lapierre.

Rappelons que la femme de Price, Angela, s’est confiée sur l’avenir de la famille il y a quelques jours et que Price en est à ses derniers milles à Montréal. Ça s’est senti durant l’entrevue.

Price a donné des détails intéressants sur les étapes qui ont mené à sa sélection. Il a commencé par dire que son entrevue la plus compliquée avait été avec le CH. Une des questions avait été : Tu as la mauvaise habitude d’accorder un mauvais but par match, peux-tu expliquer?

Il avait trouvé une bonne réponse en mentionnant que c’était quelque chose qu’il continuait à travailler. Les questions qu’il a dû répondre ont tout sauf fait mousser ses espoirs d’être choisi par le CH.

Price a enchaîné que lorsqu’il a vu les représentants du Wild s’avancer au podium au 4e rang en 2005, il a cru qu’il allait au Minnesota. Puis, lorsqu’il a vu que Benoît Pouliot avait été sélectionné, il croyait que Columbus allait le choisir au 6e rang, car il avait beaucoup de doutes sur le CH.

Le reste est une histoire connue de tous, mais c’est incroyable de penser qu’il ne croyait pas lui-même que le Canadien allait jeter son dévolu sur lui.

Price a mentionné un élément aux gens qui se demandent pourquoi les questions les plus difficiles sont demandées par les dirigeants tu Tricolore. Il a dit que c’était probablement pour préparer les joueurs à la réalité médiatique et il n’a pas tort.

On le sait, le marché montréalais est impitoyable avec les joueurs du CH, qui sont scrutés à la loupe. C’est moins le cas de d’autres marchés à travers la LNH, où d’autres sports prennent toute la place.

La deuxième partie de l’entrevue de Price sera bientôt disponible (mercredi) et il sera notamment question de sa relation avec les partisans montréalais.

En rafale

– Il a été assez clair là-dessus.

– Belle entrevue avec Siakam.

– Nouveaux entraîneurs pour le CF Montréal.

– Ils ont toujours une chance.

https://twitter.com/TVASports/status/1612276053569081344

– À travers la LNH.

PLUS DE NOUVELLES