But de Jonathan Drouin accordé à Josh Anderson : les deux préfèrent en rire

Hier soir, beaucoup de partisans étaient contents de voir Jonathan Drouin marquer le but de la victoire face aux Blues de St-Louis. Ses efforts semblaient avoir été récompensés, lui qui n’avait pas marqué depuis plus d’un an.

Cependant, après le match, la LNH a révisé son but et c’est finalement Josh Anderson qui en a hérité, lui qui a poussé la rondelle dans le filet alors qu’elle était encore sur la ligne rouge.

Les deux joueurs l’ont su bien tard, mais Drouin n’a pas eu de problème avec la situation, bien au contraire.

Ils ont préféré en rire plus qu’autre chose. C’est ce qu’a raconté Anderson aux journalistes ce matin.

«Oui, on a blagué à ce sujet hier soir (…) on ne savait pas tellement (qui avait marqué) jusqu’à 5-10 minutes après le match.

Il est venu me voir, ça ne le dérangeait pas.» – Josh Anderson.

J’ai de la misère à croire que certaines personnes pourraient en vouloir à Josh Anderson d’avoir marqué, car c’est le réflexe de tous les joueurs quand la rondelle est sur la ligne rouge.

Il n’a pas pensé à ce moment que c’était important pour Drouin de marquer, il voulait faire gagner son équipe et c’est ce qu’il a réussi à faire. Grâce à ce but, le CH a goûté à la victoire pour la première fois en huit matchs.

Anderson a ajouté que selon lui, les buts vont venir pour Drouin, qui joue de la bonne manière à ses yeux. Il a comparé la situation à celle de Joel Armia, qui a finalement débloqué après quelques bons matchs.

Ce n’est pas sorcier dans le cas de Drouin. Avec le talent qu’il possède, si les bottes de travail suivent, il parviendra à récolter des points. Il joue mieux dernièrement et on ne peut que lui souhaiter de s’inscrire plus souvent à la marque.

On le répète, mais Drouin écoule la dernière année de son contrat et il a besoin de briller pour se donner une chance pour l’an prochain. Son debut de saison a été difficile, mais il a encore une chance de racheter.

En rafale

– Logan Cooley s’illustre dans la NCAA.

– 4 buts pour Connor Bedard ce soir.

– Le Rocket s’incline malgré 58 tirs.

– Une victoire qui fait du bien aux Raptors.

– La saga Wright dans la OHL n’est pas finie.

 

PLUS DE NOUVELLES