Le Canadien n’a jamais remplacé les Ryder et Gionta de 2012-2013

Pour toute équipe qui essaie de retrouver les succès d’antan, il est parfois fructueux de rembobiner la cassette afin d’analyser quels éléments étaient en place quand les choses allaient rondement.

On raconte, donc, que le Canadien doit marquer plus de buts la saison prochaine s’il veut être pris au sérieux. De 2013-2014 à 2015-2016, il ne figure qu’au 21e rang pour le nombre de buts marqués (639). Dommage, car n’importe quelle équipe pouvant compter sur Carey Price peut causer des dommages ne serait-ce qu’avec avec un groupe d’attaquants au-dessus la moyenne du circuit.

À quand remonte la dernière saison où le CH a été une menace offensive? 2012-2013. Sous Therrien. 146 buts en 48 matchs, bon pour le quatrième échelon de la ligue. 1 but de moins que le Lightning, qui alignait Stamkos, St-Louis et Lecavalier. Trois de moins que les Blackhawks, avec Kane, Toews, Hossa, Saad et Sharp. Sous Therrien, je vous rappelle. This is not a drill. I repeat, this is not a drill.

La différence qui sépare une bonne attaque d’une moyenne est parfois subtile. On cède souvent à la panique en déplorant l’absence d’une vraie supervedette, mais on peut parvenir à d’aussi bons résultats par la profondeur, sinon des meilleurs. Durant la saison écourtée, le CH a obtenu 36 buts de ses trois premiers premiers ailiers droits: Brendan Gallagher (15 en 44 PJ), Brian Gionta (14 en 48 PJ) et Michael Ryder (10 en seulement 27 PJ). Cela équivaut à 67 buts de la part de trois attaquants seulement si l’on fait une projection sur 82 matchs. Si vous adhérez à la théorie voulant que trois buts doivent normalement vous procurer une victoire, c’est 44 points que vous ajoutez indirectement au classement.

Ryder et Gionta ne sont plus dans la fleur de l’âge et il est hors de question de les rapatrier. Or, ce sont précisément les Ryder et Gionta de 2012-2013 qui n’ont pas été remplacés depuis. Et l’équipe en a silencieusement souffert. Bergevin n’en est pas moins conscient: Alex Semin et Zack Kassian avaient été acquis dans l’optique de remédier à ce problème, mais ils ont fait chou blanc.

Ce qu’il manque au Tricolore n’est pas forcément un ailier de 30 buts. Celui-ci coûtera un bras, peut-être même deux autres jambes. Marc Bergevin pourrait plutôt cibler deux attaquants droitiers qui lui fourniraient entre 15 et 25 buts. David Perron, Troy Brouwer, Jiri Hudler (gaucher, cependant), Teddy Purcell et Radim Vrbata sont de futurs agents libres sans restriction qui risquent d’être abordables. Andrighetto et Carr pourraient alors garder leur place dans l’alignement en étant utilisés à gauche. Et il y a toujours l’option de donner un vote de confiance à ces deux jeunes en se limitant à une signature d’ailier droit.

Bien sûr, rien n’empêche de sonder l’intérêt pour David Backes et Kyle Okpso, de plus grosses pointures.

J’ajouterais qu’en 2012-2013, le CH déployait tour à tour trois centres capables de produire: Tomas Plekanec (33 points en 47 PJ), David Desharnais (28 points en 48 PJ) et Lars Eller (3o points en 46 PJ). Le gros Lars est devenu un pivot défensif, depuis, mais il n’a pas mal fait à l’aile en fin de saison. La progression de Galchenyuk au centre atténue l’impact du vieillissement de Plekanec et Desharnais. On comprend toutefois pourquoi la direction a Vadim Shipachyov, un des meilleurs centres de la KHL, dans son viseur. De plus en plus, les équipes emploient trois lignes offensives et un trio de possession qui tentera de garder le disque en zone adverse par le fruit de leur travail.

Ce sont des petits ajouts ici et là autour du noyau qui font une grande différence, parfois. Et ce n’est qu’aujourd’hui qu’on apprécie la contribution de joueurs comme Gionta et Ryder, jadis. À vrai dire, on ne sait même pas si les options abordables du marché sauront égaler leur apport…

En rafale
– Rj Umberger veut continuer à jouer ailleurs s’il se fait racheter par les Flyers. (Philly.com)

– On aura droit aux commentaires de Marc Crawford dès demain. #Sens 

– Michaël Joly signe un contrat dans la ligue américaine. (RDS) #LHJMQ

– L’embauche de Benoit Groulx à Syracuse est axée sur le développement des joueurs…

Sylvain Lefebvre, lui, devra prouver qu’il sait faire fleurir le talent. Bergevin ne peut se contenter de voir les jeunes en provenance des IceCaps « bien se comporter lorsqu’ils sont rappelés ». Cela manque d’ambition.

– Vous n’êtes pas le seul, M. Brunet!

– Kyle Okposo ET Frans Nielsen pourraient quitter les Islanders! (Yahoo.ca)

Tavares en avait déjà assez sur les épaules, misère…

– Lindy Ruff doit s’impatienter…

– Un journaliste de Boston étudie les options pour améliorer le corps défensif des Bruins. (CSNNE)

– Barry Trotz a eu le cran d’assister à la pratique des Penguins. Parions que Michel Therrien aurait perdu la tête, lui! #Rangers2014 #GetLost

PLUS DE NOUVELLES